Ecoutez Radio Sputnik
    Montagnes vues depuis Téhéran

    Téhéran pointe du doigt les failles dans la politique US au Moyen-Orient

    © Sputnik . Vladimir Fedorenko
    International
    URL courte
    2194

    Washington a besoin de revoir sa politique au Moyen-Orient, notamment vis-à-vis de l’Iran et en ce qui concerne le conflit israélo-palestinien, estime le ministre iranien des Affaires étrangères.

    Dans une interview accordée à la chaîne de télévision américaine CBS News, Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères, a pointé du doigt les failles dans la politique américaine au Moyen-Orient.

    «J'estime que les États-Unis doivent revoir leur politique dans notre région», a fait savoir Mohammad Javad Zarif.

    Revenant sur les actions de son homologue américain Mike Pompeo, Zarif a déclaré:

    «Il a fait tout de travers à l'égard de l'Iran

    Le ministre iranien des Affaires étrangères n'a pas exclu la possibilité d'une rencontre d'Hassan Rohani et de Donald Trump. Cependant, ceci ne serait possible que sous une condition si, «en premier lieu, Trump décide qui il veut rencontrer, un dictateur ou une personne merveilleuse», toujours selon Mohammad Javad Zarif.

    D'après le chef de la diplomatie iranienne, la rencontre n'aura pas lieu avant que «les États-Unis ne prouvent qu'ils sont des partenaires solides et fiables dans les négociations car les négociations sont basées sur la confiance».

    Comme l'a d'ailleurs fait remarquer Zarif, de telles négociations doivent reposer «sur la confiance mutuelle et sur le fait que l'autre partie respecte les obligations qu'elle avait engagées au cours des négociations».

    Le ministre iranien a souligné qu'étant sortis de l'accord nucléaire, les États-Unis obligent de facto d'autres pays à choisir entre collaborer avec les États-Unis et respecter le droit international.

    Zarif s'est dit en désaccord total avec la politique américaine dans le conflit israélo-palestinien. D'après le diplomate iranien, la partie américaine a adopté la position d'Israël et ne veut pas écouter les Palestiniens.

    L'accord sur le nucléaire iranien, intitulé Plan d'action global conjoint, a été signé à Vienne le 14 juillet 2015 par l'Iran, l'Allemagne, la Chine, les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et la Russie. Il a pour objectif d'empêcher Téhéran de se doter de l'arme nucléaire en échange de la levée d'une partie des sanctions économiques internationales visant le pays.

    Le 8 mai dernier, Donald Trump a annoncé que Washington se retirait de l'accord, avant de signer un décret réinstaurant un certain nombre de sanctions anti-iraniennes, en affirmant chercher à imposer une «pression économique maximale» sur la République islamique. Le locataire de la Maison-Blanche a également promis que toute personne faisant affaire avec l'Iran «ne le ferait pas avec les États-Unis».

    Lire aussi:

    Les USA perdent la confiance du monde entier, selon l'Iran
    Chef de la diplomatie iranienne: les USA ne respectent pas l’accord sur le nucléaire
    Le leader spirituel iranien cite la condition du retrait de l’accord sur le nucléaire
    Tags:
    accord de Vienne sur le nucléaire iranien (2015), Mohammad Javad Zarif, Mike Pompeo, Hassan Rohani, Donald Trump, Washington, États-Unis, Iran, Téhéran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik