International
URL courte
6224
S'abonner

Après le décompte de tous les bulletins de vote, les résultats du référendum sur le changement de nom du pays, qui a eu lieu dimanche en Macédoine, n’ont pas été reconnus valides car le taux de participation était de 36,91% alors que le seuil minimal requis est de 50%, a déclaré Oliver Derkoski, président de la Commission électorale.

Les résultats du référendum de dimanche sur le changement de nom de la Macédoine n’ont pas été reconnus par la Commission électorale. Selon son président Oliver Derkoski, le taux de participation était de 36,91% ce qui est inférieur aux 50% nécessaires à la validité du scrutin.

«Selon le résultat approuvé du vote lors du référendum de 2018, la decision [de changer le nom de la Macédoine, ndlr] n'a pas été prise, [plus de, ndlr] la moitié des électeurs inscrits sur les listes électorales n'ayant pas voté», a-t-il indiqué.

D’après les chiffres annoncés par M.Derkoski, 91,46% des personnes ayant participé au vote se sont prononcées pour rebaptiser leur pays en «République de Macédoine du Nord», nom qui devait mettre fin à un vieux conflit de la Macédoine avec la Grèce et rapprocher le pays de l'UE et de l'Otan.

Cependant, en dépit de ce taux de participation, le Premier ministre macédonien Zoran Zaev a promis, selon l'AFP, de poursuivre la ratification de l'accord sur le changement de nom de son pays.

La Commission européenne a salué lundi le résultat positif du référendum, évoquant «une chance historique» pour la réconciliation dans la région et pour «faire avancer de manière décisive le pays» sur la voie de son adhésion à l'UE, indique un communiqué commun de la Haute Représentante de l'UE pour les Affaires étrangères Federica Mogherini et du commissaire à l'Élargissement Johannes Hahn, cité par l’AFP.

Lire aussi:

Lalanne risque cinq ans de prison pour son appel à l’armée visant à destituer Macron
«Le jour de son agression, Yuriy avait un tournevis dans sa poche», selon BFM TV
«Scandalisé» par Génération identitaire, Darmanin met à l'étude sa dissolution
Un maire annonce un reconfinement de cinq semaines avant de faire marche arrière - vidéo
Tags:
référendum, Macédoine du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook