Ecoutez Radio Sputnik
    Iranian Foreign Minister Mohammad Javad Zarif and the head of Iran's Atomic Energy Organization Ali Akbar Salehi (unseen) give a press conference at Tehran's Mehrabad Airport following their arrival on July 15, 2015, after Iran's nuclear negotiating team struck a deal with world powers in Vienna

    «Amour et amnésie»: le chef de la diplomatie iranienne à propos des rapports avec les USA

    © AFP 2018 ATTA KENARE
    International
    URL courte
    1110

    Mohammad Javad Zarif, le ministre iranien des Affaires étrangères, a comparé les rapports Iran-USA à la comédie romantique Amour et amnésie, «où vous devez chaque jour recommencer tout depuis le début».

    Le chef de la diplomatie iranienne a fait étalage de sa connaissance du cinéma américain en comparant les relations entre Téhéran et Washington à la comédie romantique Amour et amnésie de Peter Segal, relate The New Yorker.

    Dans un entretien accordé au quotidien, Mohammad Javad Zarif n'a pas exclu la possibilité de négociations avec Washington suite à son retrait de l'accord nucléaire iranien.

    «Si l'on arrive enfin à une décision, nous devrons nous appuyer sur ce qui est déjà atteint. Vous vous rappelez le film Amour et amnésie, où chaque jour vous devez tout recommencer depuis le début. Mais nous, nous ne pouvons pas le faire, c'est impossible. Il faut avoir des relations basées sur certains principes», a indiqué M.Zarif.

    Auparavant, le Président iranien Hassan Rohani a déclaré que Téhéran pourrait négocier avec Washington si ce dernier change son attitude envers la République islamique.

    Donald Trump a annoncé en mai dernier le retrait US de l'accord sur le programme nucléaire iranien ainsi que le rétablissement des sanctions visant Téhéran. Des sanctions plus lourdes concernant les exportations du pétrole iranien entreront en vigueur le 5 novembre prochain.

    L'Union européenne a annoncé son intention de mettre en place une entité légale destinée à permettre à l'Iran et ses partenaires commerciaux de poursuivre leurs échanges malgré les sanctions américaines.

    Lire aussi:

    Rohani sur la possibilité de négocier avec les USA: «Pas de sens»
    Téhéran pointe du doigt les failles dans la politique US au Moyen-Orient
    Téhéran cherche des solutions pour vendre son pétrole en contournant les sanctions US
    Tags:
    cinéma, relations, pétrole, exportations, sanctions, programme nucléaire iranien, Union européenne (UE), Mohammad Javad Zarif, Hassan Rohani, États-Unis, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik