Ecoutez Radio Sputnik
    Sabre de lumière

    Star Wars: la main russe impliquée dans la défaite des Derniers Jedi?

    CC0 / Pixabay / GooKingSword
    International
    URL courte
    La Main du Kremlin
    7423

    Les allégations ciblant la partie russe, menant sans arrêt une campagne clandestine pour semer le chaos et des désaccords à l'étranger, se présentent toujours sous un nouveau jour. Selon un chercheur américain, devinez qui est derrière la critique des Derniers Jedi... Or, n'est-ce pas un délit sans importance pour blâmer le Kremlin?

    Les bots russes semblent hanter de plus en plus de gens — à un point où ils commencent à conduire des recherches en l'espèce. Dans son œuvre récente, le chercheur américain de l'université de Californie à Los Angeles Morten Bay consacre quelque 40 pages au plongeon scientifique dans la réalité des trolls russes qui auraient, selon lui, lancé une campagne de critique médiatique sur Twitter pour miner le succès du 8e épisode de la saga Star Wars: Les Derniers Jedi, réalisé par Rian Johnson.

    La découverte permet alors à The Hollywood Reporter de se réjouir en lançant «Star Wars: le buzz négatif autour des Derniers Jedi amplifié par des trolls russes, selon une recherche». Dans quelle mesure la critique est-elle amplifiée?

    «Les résultats de l'étude montrent que parmi ceux qui s'adressent directement au réalisateur des Derniers Jedi, Rian Johnson, sur Twitter pour exprimer leur non satisfaction, plus de la moitié sont des bots, trolls, marionnettes ou des militants politiques utilisant le débat pour faire propager des messages politiques s'inscrivant dans la rhétorique de l'extrême droite […]. Un certain nombre de ces utilisateurs s'avèrent être des trolls russes», affirme M.Bay dans son travail de recherche, n'hésitant pas à fournir les chiffres précis.

    33 sur un total de 206 comptes Twitter classés comme bots et exprimant une attitude négative envers le film ont été identifiés comme «trolls et/ou marionnettes», puis 16 sur ces 33 sont — finalement — ces trolls cinéphiles russes qu'on craint tellement. Si tel est le cas, voici les capacités de torpiller un blockbuster qui jouit d'une extrême popularité, bravo!

    Selon M.Bay, les discussions critiques autour des Derniers Jedi ont été alimentées pour notamment accentuer «le dysfonctionnement de la société américaine». La tâche serait accomplie par des trolls du Kremlin et pourrait être confiée par «la droite alternative américaine, ainsi que par la Fédération de Russie». Le choix n'étant pas difficile comme toujours lorsqu'il y a la moindre possibilité que le Kremlin soit impliqué.

    Les traits particuliers des «trolls ruses» ne les distinguent étonnamment pas trop du camp général des trolls. Ces bots du Kremlin ciblent généralement des «événements mondiaux très spécifiques» et assument des «tâches politiques», précise le chercheur. Ils ont l'habitude de changer leurs «identités», nom du compte et informations personnelles au fil du temps —une astuce qui pourrait pourtant bien être utilisée par des bots de tous les coins du monde.

    Selon le chercheur, les trolls tendent également à partager les posts d'autres trolls, à tagger des personnes connues et à organiser des «événements politiques, provoquer un comportement abusif». Tout comme les utilisateurs réels, paraît-il.

    De même, la zone géographique indiquée par ces bots peut concerner, outre la Russie, les États-Unis — revenant sur les accusations de l'implication de «la droite alternative» — mais aussi l'Allemagne.

    Enfin, le chercheur reconnaît que ses conclusions ne revêtent que un caractère d'affirmations «probables»:

    «Bien que la classification décrite ci-dessus ait été effectuée avec rigueur et que les comptes de la catégorie Troll/Bot/Marionnette remplissent la plupart des critères énumérés, ces comptes devraient être considérés comme étant avec une haute probabilité des trolls, des bots et des trolls russes. Aucune conclusion définitive n'est faite.»

    Donc, la Main du Kremlin — ou l'imagination créatrice de certains — semble s'ennuyer de nouveaux exploits. À l'attaque du cinéma! Il ne reste qu'à supposer qui sera la prochaine «victime» des mains russes: les livres, l'art, les dessins animés, les jouets? Laissons-le à ceux qui ont une imagination phénoménale dédiée spécialement à cette tâche.

    Lire aussi:

    Comment Sputnik est passé du statut de média «insignifiant» à celui de maître du monde
    Les Gilets jaunes, encore un coup des Russes!
    Comment les USA comptent influencer les utilisateurs des réseaux sociaux à l'aide de bots
    Tags:
    trolls, trolling, La Faute Aux Russes, La Main du Kremlin, campagne médiatique, réseaux sociaux, critiques, art, culture, cinéma, Star Wars, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik