Ecoutez Radio Sputnik
    Des soldats des forces spéciales algériennes

    «Tempête 2018»: le chef de l’armée algérienne évalue le bilan et met le cap sur le futur

    CC0 / Mass Communication Specialist Steven Harbour/navy.mil / Algerian Sailors conduct Maritime Interdiction Operations (MIO)
    International
    URL courte
    Kamal Louadj
    7233

    Les manœuvres à balles réelles «Tempête 2018» effectuées par l’Armée nationale populaire algérienne (ANP) ont été un succès. C’est ce qu’a déclaré, le 2 octobre, le chef de l’état-major de l’ANP, en affirmant que l’armée algérienne s’est fixée l’objectif de se hisser au rang des grandes armées du monde.

    Le général de Corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, le chef d'état-major de l'Armée nationale populaire algérienne (ANP), et vice-ministre de la défense nationale, a exprimé le 2 octobre sa satisfaction pour les résultats obtenus lors de l'exécution de la deuxième étape des exercices à balles réelles «Assifa 2018» ou «Tempête 2018», en réaffirmant la détermination du haut commandement à hisser l'armée algérienne au niveau «des grandes armées modernes» dans le monde. C'est ce qu'a indiqué un communiqué du ministère de la Défense nationale, en précisant que ces manœuvres ont eu lieu au niveau du secteur opérationnel Nord-Est d'In Amenas, relevant de la quatrième région militaire d'Ouargla.

    «Nous sommes amplement satisfaits des résultats palpables concrétisés sur le terrain grâce à la persévérance qui a marqué les efforts consentis par tous les personnels», a déclaré le chef de l'état-major de l'ANP. «Nous sommes déterminés à aller de l'avant dans cette démarche que nous avons tracée et à travers laquelle nous voulons développer et moderniser nos Forces armées et les hisser au rang des grandes armées modernes, afin qu'elles puissent accomplir leurs missions constitutionnelles dans toutes les conditions et circonstances, et promouvoir le niveau de nos cadres et états-majors et de développer leurs capacités intellectuelles et scientifiques», a-t-il encore affirmé.

    Évoquant la condition sine qua non d'atteindre cet objectif, le vice-ministre de la Défense a martelé que «[…] l'édification d'une armée forte, moderne et développée […] s'articule intrinsèquement sur une ressource humaine qualifiée, spécialisée et capable de maîtriser parfaitement les nouvelles techniques et les hautes technologies».

    Selon le même communiqué, ces manœuvres ont été exécutées par les unités organiques relevant du secteur opérationnel Nord-Est d'In Aménas, ainsi que par des unités aériennes, dont des avions et des hélicoptères, avec à leur tête l'aéronef de reconnaissance aérienne du Haut Commandement.

    Dans sa dernière édition de 2018, le site américain spécialisé dans les questions de défense, Global Fire Power (GFP), a classé l'armée algérienne à la 23e place mondiale et en deuxième position en Afrique derrière l'armée égyptienne qui occupe, quant à elle, le 12e rang mondial.

    Selon GFP, en Afrique, l'Algérie est suivie par l'Afrique du Sud (33e au plan mondial), le Nigeria (43e), l'Angola (48e), l'Éthiopie (51e), le Maroc (55e), le Soudan (70e), la Libye (74e) et la République démocratique du Congo (75e), et ce après avoir gagné deux positions par rapport au classement de 2017.

    Lors de sa visite en Algérie en 2006, le Président Vladimir Poutine a donné un énorme souffle au partenariat stratégique signé entre l'Algérie et la Russie en 2001 à Moscou, en effaçant la dette militaire algérienne de 4,7 milliards de dollars. Profitant de l'embellie financière des années 2000 due au prix élevé des hydrocarbures, l'Algérie a mené un vaste programme de réarmement de son armée, par l'acquisition de nouveaux équipements sophistiqués et la modernisation des plus anciens. La Russie a été le principal partenaire de l'Algérie dans l'effort de remise à niveau de son armée.

    Lire aussi:

    L’armée algérienne parmi les plus puissantes armées au monde
    L’armée algérienne serait désormais apte à parer «à toute menace»
    L’armée algérienne répond aux manœuvres USA-Maroc par «Déluge 2018»
    Tags:
    technologies militaires, formation, exercices militaires, Armée nationale populaire algérienne (ANP), Ahmed Gaïd Salah, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik