Ecoutez Radio Sputnik
    Sputnik

    Washington met en garde contre la lecture des médias russes appartenant à l’État

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    40274

    La secrétaire américaine à la Sécurité intérieure, Kirstjen Nielsen, s’est adressée mardi au public, l’invitant à éviter de lire Sputnik, selon The Washington Examiner.

    La secrétaire américaine à la Sécurité intérieure, Kirstjen Nielsen, a déclaré mardi 2 octobre que le public devait se tenir à l'écart des médias sous contrôle de Moscou, a annoncé The Washington Examiner.

    «J'avertis tout le monde, si vous lisez quelque chose… et que cela vous mène soudainement à RT et à Sputnik, soyez-en conscient. Je veux dire, ce sont des organes de presse parrainés par l'État. Ils ne sont pas indépendants», a déclaré Mme Nielsen lors d'une conférence sur la cybersécurité à Washington.

    La déclaration de la secrétaire américaine à la Sécurité intérieure s'inscrit dans la campagne d'accusations contre la Russie pour ingérence dans la présidentielle américaine.

    Dans le cadre de cette campagne, en septembre 2017, le FBI a annoncé qu'il enquêtait sur la question de savoir si le gouvernement russe utilisait Sputnik comme moyen de propagande.

    Auparavant, Washington avait exigé que les prestataires de services des médias russes, la chaîne RT America et le portail internet Sputnik, soient enregistrés aux États-Unis en tant qu'agents étrangers.

    RT America s'est vu obliger de s'enregistrer le 13 novembre dernier en tant qu'agent étranger aux États-Unis à la demande du département américain de la Justice, conformément au Foreign Agents Registration Act (FARA), une loi de 1938. La rédactrice en chef de Sputnik et de RT, Margarita Simonian, avait indiqué que RT America était catégoriquement contre cette exigence, mais qu'elle la respecterait pour éviter d'être interdite aux États-Unis.

    Plus tard, la société américaine Multicultural Radio Broadcasting Inc. (MRBI) qui diffuse des émissions radio de Sputnik en modulation d'amplitude (AM) a reçu un avertissement de la Justice américaine qui a menacé l'entreprise de l'obliger à s'enregistrer comme agent étranger et a exigé qu'elle fournisse des informations supplémentaires concernant son activité.

    Pourtant, d'autres médias publics étrangers opérant aux États-Unis, notamment la BBC, la Télévision centrale de Chine (CCTV), la chaîne France 24, la radio allemande Deutsche Welle, ne sont pas considérés comme des agents étrangers aux États-Unis.

    Lire aussi:

    Poutine sur Sputnik et RT aux USA: la question de la liberté d’expression se pose
    Un partenaire de Sputnik aux USA condamné à s’enregistrer comme agent étranger
    Un deuxième partenaire de Sputnik aux USA enregistré comme agent étranger
    Tags:
    ingérence, propagande, médias, RT America, Sputnik, Kirstjen Nielsen, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik