Ecoutez Radio Sputnik
    Le personnel du ministère de la Défense examinent les lettres près du Pentagone, à Washington, DC, le 2 octobre 2018

    Colis avec de la ricine envoyés au Pentagone: ce que l'on sait du principal suspect

    © AFP 2018 Thomas WATKINS
    International
    URL courte
    9110

    C’est vraisemblablement un ancien officier de l’US Navy qui a envoyé des colis avec des traces de ricine au Pentagone et à la Maison-Blanche, a indiqué la télévision américaine.

    Les colis suspects envoyés plus tôt dans la semaine au Pentagone, à la Maison-Blanche et aussi au bureau du sénateur Ted Cruz au Texas, dont au moins deux ont été testés positivement à l'agent toxique ricine, étaient l'œuvre d'un ex-officier de l'US Navy, a indiqué la chaîne Fox News se référant à de hauts responsables.

    Les enveloppes adressées au secrétaire à la Défense James Mattis ou au chef des opérations navales, l'amiral John Richardson, contenaient une adresse de retour qui a amené les enquêteurs à la conclusion qu'elles provenaient d'un ex-marin, dont le nom n'est pas précisé.

    Mardi 2 octobre, des traces de l'agent ricine, hautement toxique et parfois utilisé dans les attentats, ont été détectées dans au moins deux colis destinés au Pentagone. Les colis ont été apportés lundi au centre de tri du courrier et non dans le bâtiment du Pentagone lui-même. Le centre de tri est une installation située dans l'enceinte du Pentagone donc les colis contenant de la ricine n'ont pas pénétré dans le bâtiment lui-même.

    En outre, une enveloppe suspecte adressée au Président Trump a été interceptée lundi par le Secret Service.

    Lire aussi:

    L’ex-officier de l’US Navy a aussi envoyé des colis avec de la ricine au Président russe
    Un groupe antiterroriste enquête sur le colis avec une poudre blanche découvert à Londres
    La police allemande annonce avoir déjoué un attentat à l’arme biologique
    Tags:
    ricine, colis suspect, présidence américaine, Pentagone, James Mattis, John Richardson, Donald Trump, Ted Cruz, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik