Ecoutez Radio Sputnik
    Le Président américain Donald Trump et le roi d'Arabie saoudite Salmane ben Abdelaziz Al Saoud

    Trump: sans la protection US, la monarchie saoudienne tombera «dans deux semaines»

    © REUTERS / Jonathan Ernst
    International
    URL courte
    451835

    La monarchie saoudienne tomberait «dans les deux semaines» sans la protection et le soutien militaire que les États-Unis ont fourni au royaume du Golfe au cours des dernières décennies, a souligné Donald Trump lors d’un meeting dans le Mississippi.

    Dans une déclaration peu diplomatique, le Président américain s'en est pris au roi saoudien Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, en lui indiquant de payer pour la protection que les États-Unis assurent à l'Arabie saoudite:

    «Nous protégeons l'Arabie saoudite», a déclaré le chef d'État américain lors d'un rassemblement à Southaven, dans le Mississippi. «Et j'aime le roi, le roi Salman. Mais j'ai dit: "Roi, nous te protégeons, tu ne serais peut-être pas là dans deux semaines sans nous. Vous devez payer pour votre secteur militaire"».

    Bien que M.Trump ait omis de mentionner la date à laquelle il avait adressé ces propos peu diplomatiques au roi Salman, les deux dirigeants ont eu une conversation téléphonique le samedi 29 septembre pour discuter des approvisionnements mondiaux en pétrole.

    Ce n'est pas la première fois que le Président américain vante la puissance de son armée et le rôle de son pays en tant que «protecteur». À maintes reprises, il a exhorté les pays de l'Otan à contribuer financièrement aux moyens de l'alliance, qui dépend fortement des dépenses militaires et industrielles des États-Unis. La Corée du Sud et le Japon doivent également remercier les États-Unis pour la stabilité dans la région asiatique, a assuré M.Trump, qui avait précédemment exigé une augmentation des paiements des alliés pour maintenir les bases américaines dans leurs pays.

    Bien que les États-Unis n'aient pas de bases militaires en Arabie saoudite, son pays voisin, Qatar, accueille un important contingent américain sur la base aérienne d'al-Udeid. À proximité immédiate de Riyad, Bahreïn abrite également la cinquième flotte américaine, tandis que le Koweït continue également d'accueillir les troupes américaines. L'armée américaine est également présente aux Émirats arabes unis, en Irak, en Jordanie et à Oman.

    N'ayant pas encore demandé de paiement pour maintenir les troupes américaines dans cette région riche en pétrole, le Président américain a exhorté la semaine dernière ces pays à baisser les prix du pétrole en échange de leur sécurité. «Nous défendons bon nombre de ces pays pour rien, puis ils profitent de nous pour nous faire payer des prix de pétrole élevés. Ce n'est pas bon. Nous voulons qu'ils cessent d'augmenter les prix, nous voulons qu'ils commencent à baisser les prix», a déclaré M.Trump à l'Assemblée générale des Nations unies.

    Lire aussi:

    Le roi d'Arabie saoudite à Moscou, un événement emblématique, selon Poutine
    L’Arabie saoudite refuse de payer les USA pour sa sécurité
    Riyad joue au juste prix: le baril de pétrole à 70, 80 ou 100 $ en 2018?
    Tags:
    militaires américains, soutien, protection américaine, Donald Trump, Salmane ben Abdelaziz al-Saoud, Arabie Saoudite, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik