Ecoutez Radio Sputnik
    Ahed Tamimi

    Commémoration de bombardements israéliens: Tunis reçoit la militante Ahed Tamimi (photos)

    © AP Photo/ Ariel Schalit
    International
    URL courte
    5191

    À l’occasion de la commémoration du bombardement, en 1985, du siège de l’OLP, en Tunisie, par l’aviation israélienne, le Président Béji Caïd Essebsi a invité la militante palestinienne Ahed Tamimi à assister aux festivités. À cette occasion, il a réaffirmé le soutien de son pays à la création d’un État palestinien avec Jérusalem comme capitale.

    L'icône de la résistance palestinienne, Ahed Tamimi, est en visite en Tunisie depuis le 1er octobre, sur invitation du Président Béji Caïd Essebsi, à l'occasion de la commémoration du bombardement de la ville de Hammam-Chott par l'aviation israélienne, en 1985.

    ​«Nous sommes heureux du soutien du peuple tunisien», a déclaré devant la presse la jeune militante palestinienne, en soulignant que «depuis longtemps, les peuples tunisien et palestinien sont la main dans la main, comme un seul peuple».

    ​Évoquant les liens historiques entre les deux pays, Mlle Tamimi a rappelé que «la Tunisie a été le premier pays arabe qui a été choisi pour parler de notre cause». «Nous espérons pouvoir faire passer notre message au plus grand monde, et nous sommes certains que le peuple tunisien sera avec nous. Notre libération commencera depuis Tunis!», a-t-elle encore renchéri.

    ​Pour sa part, en recevant Ahed Tamimi au palais de Carthage, le Président Caïd Essebsi a souligné que cette invitation était une preuve de la constance du «soutien de la Tunisie à l'établissement d'un État palestinien indépendant, dont la capitale serait Jérusalem».

    L'Union générale tunisienne du travail (UGTT) a, à son tour, rendu hommage, le 2 octobre, à la jeune femme, lors d'une réception organisée en son honneur au siège de l'organisation.

    Après sa sortie de prison, le 29 juillet, Ahed Tamimi a été l'hôte de la Fête de l'Humanité, le 16 septembre à Paris, et du Real Madrid en Espagne, le 30 septembre.

    Pour rappel, le 1er octobre 1985, le siège de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), situé à Hammam-Chott, à 20 km au sud de la capitale Tunis, a été bombardé par l'aviation israélienne faisant 68 morts, dont 18 Tunisiens et 50 Palestiniens, et plus de 100 blessés.

    Lire aussi:

    Ahed Tamimi: le visage des 330 mineurs palestiniens emprisonnés par Israël
    Manifestation pour la libération des enfants palestiniens à Paris
    Libérée en Israël, l’icône de la résistance palestinienne appelle à ne pas lâcher
    Tags:
    conflit israélo-palestinien, visite officielle, commémoration, Organisation de libération de la Palestine (OLP), Béji Caïd Essebsi, Ahed Tamimi, Israël, Jérusalem, Palestine, Tunisie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik