International
URL courte
1526
S'abonner

Suite à la décision de la Cour internationale de justice selon laquelle les États-Unis violaient les dispositions de leur «traité d'amitié» avec l'Iran, Washington a annoncé sa sortie de l'accord.

Les États-Unis ont mis fin à un «traité d'amitié» avec l'Iran conclu en 1955 après que la Cour internationale de justice (CIJ) a statué que Washington violait ses dispositions, a annoncé le secrétaire d'État américain Mike Pompeo.

«C'est une décision qui, franchement, aurait dû être prise il y a 39 ans», a déclaré le chef de la diplomatie américaine faisant référence à la révolution islamique de 1979 qui a entraîné la rupture des relations entre Téhéran et Washington.

Précédemment, les juges de la CIJ avaient décidé à l'unanimité que les sanctions américaines visant certains biens constituaient une violation de l'accord en question qui encourage les échanges commerciaux.

Selon les juges, Washington doit «supprimer toute entrave» à «la libre exportation vers l'Iran de médicaments et de matériel médical, de denrées alimentaires et de produits agricoles», ainsi que de biens nécessaires à la sécurité de l'aviation civile.

Pourtant, M.Pompeo a estimé que la juridiction de La Haye avait «rejeté à juste titre toutes les requêtes sans fondement de l'Iran» afin de suspendre plus globalement les sanctions américaines.

Lire aussi:

La France rappelle ses ambassadeurs à Washington et Canberra pour consultations
Zemmour détourné en Zob: une présentatrice de France Inter se moque et provoque un tollé
L'armée US reconnaît que sa dernière frappe à Kaboul était une erreur avec «un bilan tragique»
Les talibans conseillent «au jeune Président français» de «ne pas être trop impulsif»
Tags:
États-Unis, Iran, Mike Pompeo, Cour internationale de justice (CIJ), Révolution islamique iranienne (1979), sanctions, justice, avions civils, échanges commerciaux
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook