Ecoutez Radio Sputnik
    Stocks d'eau douce dans le désert de Soueïda

    Les radicaux syriens coupés des stocks d’eau douce dans le désert de Soueïda (vidéo)

    © Sputnik . BASSEM HADDAD
    International
    URL courte
    6381

    Les militaires syriens, qui serrent leur étau autour des terroristes de Daech* dans le sud de la Syrie, les ont coupés de leurs derniers stocks d’eau douce dans le désert de Soueïda, d’après un correspondant de Sputnik.

    Ces derniers jours, l’armée gouvernementale syrienne a affaibli les forces de Daech* les coupant de leurs derniers stocks d’eau douce, annonce un correspondant de Sputnik depuis le désert de Soueïda.

    Les forces fidèles à Damas resserrent l’étau autour les groupes de Daech* retranchés dans la région montagneuse de Tulul al-Safa, extrêmement pauvre en eau.

    Stocks d'eau douce dans le désert de Soueïda
    © Sputnik . BASSEM HADDAD
    Stocks d'eau douce dans le désert de Soueïda

    L’armée a jeté toutes ses forces dans l’offensive pour en finir avec les radicaux dans cette région avant l’hiver. Les militaires progressent tous les jours sur le territoire jusqu’ici contrôlé par les radicaux, qui abandonnent leurs positions, y laissant des armes, des munitions et des médicaments.

    L’armée syrienne prive les radicaux des derniers stocks d’eau douce
    © Sputnik . BASSEM HADDAD
    L’armée syrienne prive les radicaux des derniers stocks d’eau douce

    Auparavant, les militaires syriens avaient coupé les routes logistiques de Daech* et liquidé les snipers des radicaux protégeant l'accès aux abris des terroristes. Des entrepôts d'alimentation et de munitions ont également été détruits.

    *Organisation terroriste interdite en Russie


    Lire aussi:

    L’armée syrienne prive Daech de sa dernière source d’eau potable dans le désert de Soueïda
    L’armée syrienne reprend l’offensive contre Daech dans le sud de la Syrie
    L'armée syrienne pilonne les dernières poches terroristes dans le sud (vidéo)
    Tags:
    eau douce, Daech, armée gouvernementale syrienne, Soueïda, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik