Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine

    Poutine est convaincu que les problèmes écologiques devraient être résolus avec les USA

    © Sputnik . Sergueï Gouneev
    International
    URL courte
    5141

    Vladimir Poutine, répondant à une question portant sur la possibilité de réduire l’utilisation du charbon en Russie lui étant posée au cours de la Semaine russe de l’énergie, à Moscou, a souligné que les problèmes écologiques ne pourraient pas être résolus sans la participation des États-Unis.

    Le Président russe a exprimé la certitude que les problèmes écologiques, tels que les émissions anthropiques, devraient être résolus avec les États-Unis.

    «Il me semble qu'il n'est pas nécessaire de contrarier les relations avec les États-Unis, parce que sans les États-Unis nous ne pouvons pas résoudre, même un peu, le problème de l'influence des émissions anthropiques sur le climat», a souligné Vladimir Poutine lors d'une séance plénière de la Semaine russe de l'énergie, à Moscou.

    Il a aussi rappelé que la Russie entendait respecter ses obligations prises dans le cadre de l'accord de Paris sur le climat.

    «Nous avons signé l'accord de Paris, nous avons assumé ces obligations. Nous avons tout exécuté lors de la première étape du protocole de Kyoto. Maintenant, l'accord de Kyoto est remplacé par celui de Paris. Nous avons pris tous les engagements nécessaires et nous les respecterons strictement», a ajouté le Président russe interrogé sur la possibilité d'une réduction de l'utilisation du charbon en Russie.

    Vladimir Poutine a également indiqué qu'il y avait des pays avec des émissions dans l'atmosphère plus élevées.

    «Nous ne sommes pas des leaders ici, nous vendons beaucoup de charbon, mais pas plus que les autres. Nous vendons ce qui s'achète dans le monde. La question ne nous concerne pas, mais les technologies modernes qui utilisent l'une ou l'autre des ressources d'énergie primaire.»

    L'accord de Paris sur le climat est le premier accord climatique global, signé par 194 pays, en décembre 2015. Il définit un plan d'actions pour lutter contre le changement climatique. L'accord n'exige pas l'abandon des combustibles fossiles et la limitation des émissions de dioxyde de carbone. Les États-Unis se sont retirés de l'accord de Paris sur le climat au mois de juin 2017.

    Lire aussi:

    La Syrie serait bientôt un des signataires de l’Accord de Paris sur le climat
    La Russie ratifiera l’accord de Paris sur climat d’ici 2020
    Tillerson: les USA pourraient rester dans l'Accord de Paris sur le climat
    Tags:
    Accord de Paris sur le climat, émissions, climat, énergie, politique, Semaine russe de l'énergie, Donald Trump, Vladimir Poutine, Moscou, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik