International
URL courte
Livraison de S-300 russes à la Syrie (47)
261040
S'abonner

La livraison de systèmes S-300 en Syrie pousse Israël à demander à Washington de renforcer l’aide militaire à l’État hébreu. Toutefois, étant occupé par d’autres problèmes, Donald Trump satisferait à peine à l’appel de son allié, estime un expert égyptien interrogé par Sputnik.

Suite à la livraison de systèmes russes S-300 à Damas, l'Israël demandera aux États-Unis de lui livrer de nouvelles armes, a déclaré à Sputnik l'expert égyptien d'Israël Mohammed Ali.

«Israël comprend qu'après la livraison de S-300 en Syrie, il ne pourra pas apporter une aide urgente aux radicaux, comme il l'a récemment fait en attaquant par les airs des cibles militaires syriennes», a-t-il constaté.

Ainsi, Israël perd son influence sur la situation en Syrie.

Toutefois, il n'est pas évident que Washington satisfasse cette demande de son allié.

«Donald Trump ne s'intéresse pas au renforcement de la confrontation avec la Russie en Syrie. Le Président américain est occupé par de nombreux problèmes et crises dans son pays. De plus, l'agitation autour du déplacement de l'ambassade américaine à Jérusalem ne s'est pas encore calmée», a souligné l'expert.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu a remercié mardi les États-Unis pour leur soutien en faveur du droit d'Israël à l'autodéfense et pour leur aide militaire. Selon l'interlocuteur de Sputnik, ceci montre l'intention de la partie israélienne de poursuivre son renforcement avec l'appui américain.

Mardi, le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a annoncé que la Russie avait achevé de livrer des systèmes S-300 à la Syrie et qu'elle avait remis au pays 49 équipements militaires. Les spécialistes syriens apprendront à se servir des systèmes S-300 dans les trois mois, a-t-il ajouté.

Ces déclarations font suite à la destruction d'un Iliouchine Il-20 de l'armée russe par la défense antiaérienne syrienne au cours d'un raid de l'aviation israélienne. Moscou a accusé les forces aériennes de l'État hébreu d'avoir provoqué le tir ayant touché l'appareil russe.

Suite à l'incident dans lequel 15 militaires russes ont trouvé la mort, Sergueï Choïgou avait annoncé que l'armée syrienne recevrait prochainement des batteries antiaériennes S-300.

Dossier:
Livraison de S-300 russes à la Syrie (47)

Lire aussi:

Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Règlement de compte en Seine-Saint-Denis, un jeune de 16 ans tué de deux tirs
Justin Trudeau, un genou à terre avec des manifestants contre le racisme - images
Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Tags:
défense antiaérienne, livraisons, armements, aide militaire, aide, Iliouchine Il-20, S-300, Benjamin Netanyahu, Donald Trump, Sergueï Choïgou, Washington, Russie, Damas, Syrie, États-Unis, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook