Ecoutez Radio Sputnik
    Laboratoire

    Défense russe: 73 personnes auraient trouvé la mort dans un laboratoire US en Géorgie

    © Sputnik . Michail Kirejew
    International
    URL courte
    2610136

    73 personnes seraient mortes lors des tests d'un médicament du groupe américain Gilead Sciences menés en Géorgie, a déclaré mercredi le commandant des forces russes de protection radiologique, chimique et biologique Igor Kirillov.

    Les tests du médicament Sovaldi fabriqué par la compagnie américaine Gilead Sciences ont fait au total 73 morts en Géorgie, a annoncé le commandant des forces russes de protection radiologique, chimique et biologique Igor Kirillov se référant à des documents fournis par l'ex-ministre géorgien de la Sécurité nationale Igor Guiorgadze.

    Il a rappelé que l'ex-chef du Pentagone Donald Rumsfeld détenait une participation dans Gilead Sciences.

    Selon lui, les premiers tests du médicament indiqué pour le traitement de l'hépatite C ont entraîné la mort de 24 personnes, alors que 49 patients sont décédés pendant les tests ultérieurs.

    «Les documents nous montrent que les tests ont provoqué de nombreux morts […]. Pourtant, en dépit de la mort de 24 personnes en décembre 2015, les essais cliniques ont été poursuivis en violation des normes internationales et contre le gré des patients», a fait savoir l'officier.

    Auparavant, l'ancien ministre géorgien de la Sécurité nationale (1993-1995), Igor Guiorgadze, avait affirmé que des spécialistes américains menaient des expériences sur des humains dans un laboratoire situé dans cette ex-république soviétique.

    Lire aussi:

    La Russie pourrait lancer une attaque surprise contre l’Europe, spécule Die Welt
    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    Tags:
    hépatites, tests, médicaments, Gilead Sciences, Igor Guiorgadze, Donald Rumsfeld, Igor Kirillov, Géorgie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik