Ecoutez Radio Sputnik
    Combattants des FDS

    Les Kurdes appellent les pays étrangers à rapatrier leurs djihadistes

    © AP Photo / Syrian Democratic Forces
    International
    URL courte
    9163

    Des milliers de combattants de Daech*, dont de nombreux étrangers, sont toujours détenus par les Kurdes syriens qui invitent leurs pays respectifs à rapatrier leurs ressortissants, a appris Sputnik auprès d'une responsable kurde.

    Les peshmerga kurdes lors de la bataille du barrage de Mossoul
    © AP Photo / Kurdistan Region Security Council (KRSC)
    Les Forces démocratiques syriennes (FDS) détiennent en captivité des milliers de combattants de Daech*, dont la plupart sont des combattants étrangers, a déclaré à Sputnik Sinam Mohamad, membre du Conseil démocratique syrien, bras politique des FDS.

    «Ils en détiennent des milliers […]. Ils sont entre les mains des FDS, et la plupart d'entre eux sont des étrangers», a fait savoir l'interlocutrice de l'agence.

    «Nous demandons à leurs pays respectifs de se mettre d'accord pour les rapatrier. Je crois que la Russie a pris certains de ses ressortissants […]. Même le Soudan a rapatrié certains membres de Daech* récemment. Et l'Indonésie», a indiqué la responsable.

    En août dernier, un officiel kurde contacté par Sputnik avait affirmé que les FDS retenaient 550 membres de Daech* venus en Syrie de 44 pays, dont l'Allemagne, les États-Unis, la France et le Royaume-Uni.

    D'après lui, les terroristes capturés et leurs familles sont «souvent réticents» à quitter les territoires contrôlés par les FDS de peur d'être exécutés en cas d'extradition.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Les Kurdes syriens affirment détenir plus de 500 djihadistes étrangers
    Les combattantes kurdes des Forces démocratiques syriennes à Raqqa libéré
    Les Forces démocratiques syriennes encerclent le QG de Daech à Tabqa
    Tags:
    rapatriement, étrangers, lutte antiterroriste, djihadisme, Kurdes, Daech, Conseil démocratique syrien, Forces démocratiques syriennes (FDS), Indonésie, Soudan, Russie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik