International
URL courte
Livraison de S-300 russes à la Syrie (47)
16642
S'abonner

Les S-300 livrés à Damas permettront de contrôler l’espace aérien syrien dans un rayon de 150 à 200 kilomètres, a annoncé un des responsables de la conception de ces systèmes de missiles, Igor Ashurbeyli, qui a ajouté que s’ils avaient étélivrés à la Syrie en 2013, ils auraient pu éviter le crash de l’Il-20 russe.

L'ancien directeur général du fabricant russe de moyens de défense antiaérienne Almaz-Antei et concepteur des S-300, Igor Ashurbeyli, a dévoilé la portée de ces systèmes de missiles.

«Cela [la livraison, ndlr] permettra de contrôler l'espace aérien dans le rayon d'action des systèmes S-300, en fonction du lieu de leur déploiement. […] La portée [des missiles, ndlr] dépend du type de missile utilisé: elle va de 150 à 200 kilomètres», a-t-il déclaré lors d'une interview accordée au quotidien russe Komsomolskaïa Pravda.

Selon M.Asgurbeyli, si Damas avait disposé de S-300 avant le crash de l'Il-20 russe, cet incident aurait pu être évité.

«Pendant l'attaque tristement marquante, celle durant laquelle notre Il-20 a été abattu, le largage israélien de bombes guidées a été effectué à une distance de 100 kilomètres. Cela veut dire que si nous avions livré les S-300 à la Syrie en 2013 (nous ne l'avions pas fait à la demande insistante de Tel-Aviv), les F-16 [israéliens, ndlr] n'auraient pas pu s'approcher si facilement», a expliqué M.Ashurbeyli.

Il a également indiqué quel est le principal concurrent du S-300. C'est la dernière version du système de missiles américain Patriot MIM-104. Quant aux S-400 et S-500, ils n'ont pas d'équivalents étrangers.

Pour rappel, auparavant le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou avait annoncé la fin de la livraison de batteries de défense antiaériennes S-300 à l'armée syrienne. La décision de remettre ces systèmes à Damas a été prise après la destruction d'un Iliouchine Il-20 de l'armée russe par la défense antiaérienne syrienne au cours d'un raid de l'aviation israélienne. Moscou a accusé les forces aériennes de l'État hébreu d'avoir provoqué le tir ayant touché l'appareil russe.

Dossier:
Livraison de S-300 russes à la Syrie (47)

Lire aussi:

«C'est de la…»: le chef sortant du Pentagone se lâche en parlant du chasseur F-35
François Bayrou amené à se justifier sur une photo de lui sans masque dans un aéroport apparue sur les réseaux
Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Un ado plongé dans le coma après avoir été tabassé par une bande qu’il assure ne pas connaître à Paris
Tags:
avion, espace aérien, défense antiaérienne, missiles, Patriot (missile), S-500, S-400, Iliouchine Il-20, F-16 Fighting Falcon, S-300, Almaz-Anteï, Israël, Tel Aviv, Moscou, Russie, Damas, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook