Ecoutez Radio Sputnik
    Un médecin

    L’OIAC appelée à obliger les USA à divulguer les données sur les tests sur les humains

    © Fotolia / kasto
    International
    URL courte
    2430

    L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), également chargée du contrôle des armes bactériologiques, devrait obliger les États-Unis à rendre publiques les données sur le développement des armes biologiques et sur les tests menés sur des êtres humains, a déclaré jeudi à Sputnik le sénateur russe Igor Morozov.

    Les États-Unis doivent divulguer les données sur le développement des armes biologiques et sur les tests menés sur des êtres humains, et c'est l'OIAC qui doit les obliger à le faire, a déclaré dans une interview à Sputnik le sénateur Igor Morozov, commentant les informations du ministère russe de la Défense sur les tests du groupe américain Gilead Sciences menés en Géorgie.

    «L'OIAC devrait obliger les États-Unis à rendre publiques les données sur le développement des armes biologiques et sur les tests sur des êtres humains. Si cette question ne peut pas être résolue au sein de l'organisation, cette question doit être soumise immédiatement au Conseil de sécurité des Nations unies», a noté M.Morozov.

    Selon l'élu, la Russie juge préoccupant le fait que les laboratoires américains étaient situés près des frontières russes, dans le Caucase. «Les documents relatifs aux activités du laboratoire en Géorgie sont particulièrement préoccupants. Ils montrent que des scientifiques américains mènent des tests sur les gens. Et le fait que 24 personnes soient mortes en un jour d'un virus, inconnu des scientifiques du monde entier, témoigne des expériences inhumaines menées par Washington», a noté M.Morozov.

    Le responsable russe a souligné le fait que les États-Unis étaient membre de l'OIAC et que la Russie ne devait ménager aucun effort pour «garantir la sécurité de l'État, y compris dans le cadre de structures internationales».

    Le commandant des forces russes de protection radiologique, chimique et biologique Igor Kirillov a déclaré mercredi que 73 personnes seraient mortes lors des tests du médicament Sovaldi du groupe américain Gilead Sciences menés en Géorgie. Le responsable russe se référait à des documents fournis par l'ex-ministre géorgien de la Sécurité nationale Igor Guiorgadze.

    Selon lui, les premiers tests du médicament indiqué pour le traitement de l'hépatite C ont entraîné la mort de 24 personnes, alors que 49 patients sont décédés pendant les tests ultérieurs.

    Lire aussi:

    Des chercheurs français et allemands soupçonnent le Pentagone de créer une arme biologique
    La Défense russe met en garde contre les tests d'armes biologiques US en Géorgie
    Les USA réagissent aux accusations de la Russie sur la mise au point d’armes biologiques
    Tags:
    médicaments, tests, test sur les humains, OIAC, Géorgie, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik