International
URL courte
1313011
S'abonner

Un avion de la coalition arabe emmenée par l’Arabie saoudite a essayé de détruire un char T-55 des rebelles Houthis. Ce véhicule blindé de fabrication soviétique a résisté à l’explosion d’une bombe aérienne et n’a pas été sérieusement endommagé. Toutefois, il ne serait pas remis en état à cause du manque de spécialistes qualifiés parmi les Houthis.

Au Yémen, la coalition menée par l'Arabie saoudite a bombardé un char T-55 des rebelles Houthis. Des images de ce matériel militaire après la frappe ont été publiées le 3 octobre sur le compte Twitter du Yemen Observer.

​À la suite de l'explosion d'une bombe aérienne, la tourelle du char a été éraflée par des éclats, des chenilles, des galets de roulement et une roue motrice ont été touchés.

Selon le journal Rossiyskaya Gazeta, ces dommages ne sont pas graves. Le véhicule peut être remis en service. Toutefois, dans les conditions du conflit au Yémen, la remise en état du char est à peine possible parce que les Houthis manquent de spécialistes qualifiés. Ainsi, ce T-55 serait abandonné et détruit par une nouvelle frappe, conclut le journal.

L'aviation de la coalition saoudienne a la maîtrise totale de l'air et vise les matériels blindés des rebelles. Auparavant, elle avait endommagé et détruit plusieurs chars des Houthis, y compris des T-72S et des T-80B. C'est pourquoi les rebelles yéménites préfèrent utiliser des véhicules tout-terrain équipés de canons légers et de mitrailleuses, précise Rossiyskaya Gazeta.

La coalition militaire arabe sous commandement saoudien intervient depuis mars 2015 au Yémen pour soutenir le gouvernement du Président Abd Rabbo Mansour Hadi contre les Houthis.

Les rebelles contrôlent la capitale Sanaa depuis 2014 et restent maîtres de vastes régions du pays.

Les victimes du conflit au Yémen ne sont plus comptabilisées par l'Onu depuis 2016, le bilan étant à cette date de 10.000 morts.

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
bombe, coalition, char, Houthis, aviation, T-55, T-80 (char), T-72, ONU, Abd Rabo Mansour Hadi, Sanaa, Arabie Saoudite, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook