Ecoutez Radio Sputnik
    Idlib

    Moscou révèle l’objectif final de la création de la zone de désescalade à Idlib

    © AFP 2018 Muhammad HAJ KADOUR
    International
    URL courte
    2403

    Le ministère russe des Affaires étrangères a expliqué la raison de la création de la zone de désescalade à Idlib. Selon Mikhaïl Bogdanov, vice-ministre, «les accords sur Idlib sont temporaires» et leur objectif principal est «d'éliminer le centre terroriste en Syrie».

    Moscou espère que tous les accords sur Idlib seront réalisés. Leur objectif principal est d'éliminer le centre terroriste, a déclaré à Sputnik Mikhaïl Bogdanov, vice-ministre russe des Affaires étrangères.

    «Les accords sur Idlib sont temporaires» et leur objectif final est «d'éliminer le centre terroriste en Syrie en général et dans la région d'Idlib en particulier, ainsi que d'instaurer l'unité et la souveraineté, l'intégrité territoriale de l'État», a-t-il ainsi déclaré.

    Selon Mikhaïl Bogdanov, les terroristes qui ne déposeront pas leurs armes seront éliminés.

    «Bien sûr, les terroristes qui n'ont pas déposé leurs armes, qui continuent leurs sorties, doivent être arrêtés ou éliminés, comme l'ont clairement indiqué la partie russe et certains nos partenaires, y compris les dirigeants légitimes de Damas», a précisé le diplomate.

    Il a poursuivi en exprimant son espoir que la communauté internationale serait en mesure de se conformer à tous les accords sur Idlib:

    «Les contacts se poursuivent et nous continuons à travailler avec nos partenaires turcs conformément aux accords du 17 septembre», a conclu Mikhaïl Bogdanov.

    Les Présidents russe et turc, Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan, s'étaient précédemment entendus à Sotchi afin de mettre en place une zone démilitarisée large de 15 à 20 km le long de la ligne de contact entre les forces gouvernementales et les groupes d'opposition armés dans le gouvernorat d'Idlib d'ici au 15 octobre. Les ministres de la Défense des deux pays ont signé de leur côté un mémorandum sur la stabilisation de la situation dans la zone de désescalade d'Idlib. Téhéran a constaté que l'accord de la Russie et de la Turquie sur la Syrie avait aidé à prévenir la guerre à Idlib.

    Lire aussi:

    Assad explique «l’hystérie occidentale» autour d’Idlib
    Erdogan: Ankara et Moscou définiront les groupes armés devant quitter Idlib
    Moscou évoque l’éventualité d’«offensives de précision» à Idlib
    Tags:
    zone de désescalade, désecalade, Mikhaïl Bogdanov, Damas, Idlib, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik