International
URL courte
12612
S'abonner

L'Italie va fermer ses aéroports aux avions de ligne non autorisés transportant des migrants en provenance d'Allemagne, a annoncé dimanche le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini, accentuant ainsi les tensions entre Rome et Berlin.

Le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini a menacé de fermer les aéroports nationaux aux vols charters permettant d'acheminer des migrants vers les Apennins depuis d'autres pays de l'UE, au premier rang desquels l'Allemagne.

«Si des gens pensent, à Berlin ou à Bruxelles, qu'ils vont pouvoir balancer des dizaines de migrants en Italie par des vols charter non autorisés, ils doivent savoir qu'il n'y a pas et n'y aura pas d'aéroports disponibles (…). Nous fermerons les aéroports comme nous avons fermé les ports», a déclaré Salvini dans un communiqué.

La déclaration de Matteo Salvini a été provoquée par la publication d'un article du journal italien La Repubblica, selon laquelle les autorités allemandes avaient l'intention de commencer à envoyer à partir du mois d'octobre des vols charters vers les Apennins avec des migrants arrivés dans l'UE par le territoire italien. Selon le journal, le premier vol de ce type était prévu le 9 octobre.

Le ministre allemand de l'Intérieur Horst Seehofer affirmait en septembre qu'un accord avait été trouvé avec l'Italie et qu'il devait être signé prochainement. Salvini avait démenti le lendemain, exigeant de nouvelles concessions de la part de l'Allemagne, rappelle Reuters.

Le ministre italien avait alors expliqué qu'il avait reçu l'assurance de la part de l'Allemagne que, pour chaque migrant renvoyé en Italie, les autorités allemandes accepteraient un demandeur d'asile présent en Italie.

L'accord en question n'a pas été signé pour le moment.

Lire aussi:

Le ministre russe de la Défense annonce la défaite totale de Daech en Syrie
Le «caniche de Poutine»: le débat entre Trump et Biden vire au chaos
«Volonté de punir»: Macron multiplie les assassinats à l’étranger, assure une nouvelle enquête
En continu: Erevan affirme qu'un de ses avions a été abattu par un F-16 turc, la Turquie dément
Tags:
aéroport, migrants, Matteo Salvini, Allemagne, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook