Ecoutez Radio Sputnik
    Moscou

    «Fake News» ou «amateurisme»? Moscou sur une possible cyberattaque britannique

    © Sputnik . Alexey Druzhinin
    International
    URL courte
    12021

    La révélation de The Sunday Times sur le projet de Londres de lancer une cyberattaque contre la Russie peut être une «fake news», a déclaré le sénateur russe Frants Klintsevich. L’ambassade russe à Londres réclame, à son tour, une clarification de la part du gouvernement britannique.

    L'article de The Sunday Times sur un éventuel projet de Londres de couper l'approvisionnement de Moscou en énergie électrique a été qualifié de «fake news» destinée à «diaboliser» la Russie par le sénateur russe Frants Klintsevich. Selon lui, cette publication vise à rappeler l'«ancienne puissance» du Royaume-Uni.

    En comparant cet article à un roman d'espionnage de Ian Fleming, il a toutefois souligné que The Sunday Times est considéré comme étant un média «de qualité».

    «Cela veut dire que la source au sein des services de sécurité britanniques citée par le journal peut exister», a-t-il indiqué.

    Selon lui, si Londres envisage vraiment une telle attaque, cela témoignerait de l'«amateurisme» des autorités.

    «Moi, personnellement, je n'y crois pas. Il n'est pas exclu que le Royaume-Uni a décidé de rappeler son ancienne puissance d'une manière aussi étrange. De toute façon, toutes ces démarches et méthodes ne sont pas dignes d'un État civilisé», a-t-il résumé. 

    L'ambassade russe à Londres a, pour sa part, déclaré que l'absence de réaction de la part du gouvernement britannique pouvait témoigner de la véracité de ces informations.

    «L'ambassade croit que le gouvernement conservateur britannique doit immédiatement clarifier sa position sur les projets agressifs du Royaume-Uni dans le cyberspace mentionnés par The Sunday Times. L'absence de réaction claire peut prouver la véracité de ces déclarations», a déclaré un diplomate russe interrogé par Sputnik.

    Selon l'ambassade russe à Londres, les déclarations de certains responsables britanniques concernant une possible cyberguerre contre la Russie suscitent les préoccupations de Moscou.

    «De telles déclarations et de tels projets, s'ils sont réels, sont irresponsables», a ajouté l'interlocuteur de Sputnik.

    Ce dimanche, The Sunday Times a publié un article, selon lequel le ministère de la Défense britannique considérait la possibilité de lancer des cyberattaques visant à couper l'approvisionnement de Moscou en énergie électrique en riposte à l'«agression» russe. Selon le journal britannique, Londres estime qu'une cyberattaque d'envergure est la seule alternative aux armes de destruction massive.

    Lire aussi:

    La diplomatie russe évoque la riposte de Moscou à une possible cyberattaque britannique
    Transférer les Skripal aux USA? Les «cacher» pour qu'ils ne disent «rien de superflu»
    «Perles dignes d’une intrigue de James Bond»: Moscou dénonce l’intox du Sunday Times
    Tags:
    désinformation, cyberattaque, ambassade de Russie au Royaume-Uni, The Sunday Times, Conseil de la Fédération, Frants Klintsevitch, Royaume-Uni, Londres, Moscou, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik