Ecoutez Radio Sputnik
    Québec

    Les libéraux du Québec ont perdu plus de la moitié des sièges au parlement. Pourquoi?

    CC0 / Mohayg
    International
    URL courte
    9353

    Le 1er octobre se déroulaient les élections provinciales québécoises. À l’issue du scrutin, la Coalition avenir Québec (CAQ) a détrôné le Parti libéral avec une majorité écrasante, tournant ainsi la page de près de 15 ans de gouvernement libéral quasi ininterrompu. Sputnik s’en est entretenu avec Rémi Tremblay, rédacteur du Harfang.

    Les Québécois ont choisi le changement en élisant pour la première fois la Coalition avenir Québec (CAQ), les deux partis traditionnels, le Parti libéral sortant et le Parti québécois, ont vu le nombre de leurs députés fondre comme neige au soleil, a indiqué à Sputnik Rémi Tremblay, rédacteur du Harfang, commentant les résultats des législatives dans cette province francophone du Canada.

    «La Coalition avenir Québec (CAQ) n'est ni un parti populiste ni un parti de droite. C'est un parti centriste qui comprend que l'exigence de réduire l'immigration est assez répandue», a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

    Et de rappeler que jusqu'à tout dernièrement, l'idée du multiculturalisme avait été largement soutenue au Canada, le Premier ministre Justin Trudeau qualifiant le Canada d'État «post-national» et «sans identité».

    «Dans ces conditions, bien des Canadiens, y compris dans la province du Québec, ont commencé à se sentir des citoyens de seconde catégorie dans leur propre pays. Aussi, la tendance actuelle n'est-elle qu'une réaction naturelle à la situation», a estimé M.Tremblay.

    Selon ce dernier, dès le début de la campagne électorale, on s'attendait à la victoire de la Coalition avenir Québec, la majorité des habitants de la province en ayant assez du gouvernement libéral au pouvoir depuis 15 ans.

    «La plupart des électeurs sont opposés à la croissance de l'immigration, impulsée par Trudeau, et l'accusent d'être responsable de la situation critique avec les migrants illégaux à la frontière», a résumé l'interlocuteur de Sputnik, soulignant que les Québécois qui avaient soutenu la CAQ aux élections étaient vivement intéressés à ce que la politique d'identité soit enfin adoptée.

    Les médias rapportent toutefois que Justin Trudeau a salué la victoire de la Coalition avenir Québec.

    Lire aussi:

    Élections au Québec: la belle province à la fin d’un cycle historique
    Identité nationale: le débat sur la laïcité est relancé au Québec
    Le Pen et Legault, Premier ministre québécois: «Je t’aime, moi non plus»
    Tags:
    élections législatives, premier ministre, immigration, Coalition avenir Québec (CAQ), Parti québécois (PQ), Parti libéral du Québec (PLQ), Sputnik, Justin Trudeau, Rémi Tremblay, Québec, Canada
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik