Ecoutez Radio Sputnik
    Pyongyang

    Qu’avait-il à bord de trois Il-76 arrivés en Russie de Pyongyang?

    © Sputnik . Vitali Belooussov
    International
    URL courte
    11934

    Trois avions nord-coréens Il-76 auraient apporté dimanche en Russie un fret qui aurait été redirigé à l’ouest du pays, affirment plusieurs sources. À noter qu’un appareil similaire avait été repéré à Pékin lors de la visite de Kim Jong-un et à Singapour, à l’occasion du sommet entre le dirigeant nord-coréen et Donald Trump.

    Des avions de la compagnie aérienne nord-coréenne Air Koryo qui ont atterri dimanche dans la ville russe de Vladivostok en provenance de Pyongyang, ont livré un fret qui aurait par la suite été transféré vers Moscou, a appris Sputnik de deux sources concordantes, qui se sont gardés de préciser de quel type de fret il s'agit.

    «Les vols se sont posés à Vladivostok, mais la marchandise a été transférée plus loin par transit», a indiqué une source au sein des services de transport de la région de l'Extrême-Orient. L'autre interlocuteur de l'agence, proche du consulat nord-coréen à Vladivostok, a précisé que le fret avait été envoyé à Moscou.

    Un avion de transport Air Koryo s'était déjà retrouvé au centre de l'attention médiatique en juin dernier. Atterri alors à Pékin, il avait transporté à son bord plusieurs voitures, ce qui a permis de supposer une prochaine visite d'un haut responsable nord-coréen. Le même jour, la chaîne japonaise Nippon Television Network a filmé Kim Jong-un qui descendait de l'avion.

    Selon le site Flightradar24, c'était un Il-76, le même appareil qu'empruntait Kim Jong-un pour arriver au sommet avec Donald Trump à Singapour.

    Lire aussi:

    L’avion privé de Kim Jong-un repéré à Vladivostok?
    Pourquoi un vol avec des journalistes à bord a-t-il été retardé à Pyongyang?
    Un avion d’Air China atterrit à Singapour, y a-t-il amené Kim?
    Tags:
    Il-76, Air Koryo, Pyongyang, Vladivostok, Corée du Nord, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik