Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministère russe des Affaires étrangères

    La diplomatie russe évoque la riposte de Moscou à une possible cyberattaque britannique

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    10663

    Si le Royaume-Uni décidait de mener une cyberattaque contre la Russie, dont l’éventualité a récemment été évoquée par The Sunday Times, la riposte de Moscou serait «ferme», a souligné le vice-ministre russe des Affaires étrangères interrogé par Sputnik. Selon lui, Londres agirait «depuis toujours» au détriment des intérêts russes.

    Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Oleg Syromolotov a déclaré à Sputnik que la riposte à une possible cyberattaque britannique contre les infrastructures russes serait «assez ferme».

    «Le Royaume-Uni est depuis toujours, depuis [l'époque] d'Ivan le Terrible, un adversaire de la Russie qui agit à son encontre, et si [les Britanniques] le déclarent, alors il est possible qu'ils tenteront [de le faire], mais nous allons nous défendre et notre riposte sera assez ferme», a-t-il précisé.

    Pour rappel, le 7 octobre dernier The Sunday Times avait publié un article rapportant que le ministère de la Défense britannique considérait la possibilité de cyberattaques visant à couper l'approvisionnement de Moscou en énergie électrique, en riposte à «l'agression» russe. D'après le journal, Londres estime qu'une cyberattaque d'envergure est la seule alternative aux armes de destruction massive.

    Cette publication avait été qualifiée de «fake news» destinée à «diaboliser» la Russie par le sénateur russe Frants Klintsevich. L'ambassade russe à Londres avait pour sa part déclaré que l'absence de réaction de la part du gouvernement britannique ne pouvait que témoigner de la véracité de ces informations.

    Lire aussi:

    L’Iran affirme avoir neutralisé une série de cyberattaques US et raille l’armée américaine
    Feu vert de Trump pour des cyberattaques contre les systèmes de contrôle de missiles iraniens?
    Un violent séisme de magnitude 7,3 frappe l'est de l'Indonésie
    Tags:
    riposte, cyberattaque, ministère russe des Affaires étrangères, Oleg Syromolotov, Royaume-Uni, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik