Ecoutez Radio Sputnik
    Renault

    Industrie automobile: le Maroc met un pied dans la cour des grands

    CC0 / MatanVizel
    International
    URL courte
    82110

    Les usines de Renault au Maroc représentent 10% du chiffre d’affaires du groupe et exportent vers 73 pays dont certains de l’Union européenne, a indiqué le 8 octobre le site marocain L’Économiste en affirmant que le groupe avait produit un total de 375.000 véhicules en 2017.

    Le groupe Renault a produit 10% de ses ventes mondiales dans ses usines implantées au Maroc, a indiqué le 8 octobre le site marocain d'information économique L'Économiste.

    Tout en rappelant que le site de production de Renault à Casablanca, Somaca, avait réalisé un record historique de production de plus de 75.000 véhicules, pour l'année 2017, le média a indiqué qu'entre le site de Casablanca (75.808 unités) et celui de Tanger (300.000 véhicules), Renault Maroc produit 375.000 voitures. Soit 10% des ventes mondiales du constructeur français.

    Évoquant l'objectif 2018 du constructeur, L'Économiste a indiqué que Renault tablait sur une production de 400.000 unités avec une croissance prévisionnelle de 5 à 10%, tout en précisant que l'essentiel de la production est destiné à l'export vers 73 pays! France, Espagne, Italie, Turquie, Égypte… Autant de marchés extérieurs mâtures et exigeants qui font confiance au Made in Maroc.

    Dans le même cadre, le 30 septembre, The Wall Street Journal a indiqué que le Maroc avait surpassé l'Afrique du Sud en tant que plate-forme de construction automobile sur le continent africain et devrait bientôt produire plus de voitures par an que l'Italie.

    Évoquant le rôle des équipementiers automobiles marocains dans cette dynamique industrielle, le quotidien américain a souligné que le royaume chérifien était de plus en plus en train de devenir un fournisseur majeur pour les usines automobiles européennes, notamment l'usine high-tech de Ford à Valence, en Espagne, qui importe des usines marocaines des sièges, des accessoires d'intérieur, du câblage et d'autres composants automobiles.

    Dans le même sens, le journal a rappelé que le constructeur Peugeot, qui table sur un important projet d'expansion, était en train de construire une usine au Maroc, dont le début de la production est prévue pour d'ici à la fin de l'année.

    Nous avons l'ambition de propulser le Maroc au rang des grands producteurs automobiles dans le monde, a affirmé le 25 avril 2018 Tajeddine Bennis, le PDG au Maroc de l'entreprise française Snop, filiale du Groupe FSD, lors de l'inauguration d'une deuxième usine dans la zone franche de Tanger, selon Jeune Afrique.

    «Placer le Maroc sur la carte mondiale de l'automobile, c'est le défi qui anime tous les industriels réunis au sein de l'AMICA [Association marocaine pour l'industrie et la construction automobile, ndlr], en étroite coordination avec la politique industrielle des pouvoirs publics», a-t-il déclaré, en tant que principal interlocuteur de l'AMICA avec le ministère marocain de l'Industrie.

    Lire aussi:

    Usine de Renault à Tanger: la décision de l’alliance franco-nippone rassure les ouvriers
    L'industrie automobile au Maghreb, un turbo au développement?
    Vice-président gabonais: le développement marocain «est un exemple à suivre en Afrique»
    Tags:
    industrie, zone industrielle, automobile, Renault Group, Afrique du Sud, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik