Ecoutez Radio Sputnik
    Banque centrale de Russie

    L’économie russe prête à affronter les pires scénarios, selon Forbes

    © Sputnik . Eugene Biyatov
    International
    URL courte
    7510

    Depuis le début des sanctions antirusses en 2014, l’ensemble de l’économie russe repose sur les pires des scénarios et la Banque centrale de Russie est déjà prête à faire face à de nouvelles sanctions et à une baisse du prix du pétrole, rapporte le magazine Forbes.

    Depuis 2014, l'économie russe, confrontée à des sanctions occidentales, se base sur des scénarios des plus pessimistes, estime le chroniqueur de Forbes Kenneth Rapoza.

    Notamment en citant la vice-présidente de la Banque centrale, Ksénia Ioudaïeva, qui avait récemment déclaré que la Banque centrale examinait tous les scénarios défavorables possibles, notamment une réduction du prix du pétrole à 35 dollars le baril.

    Le journaliste indique à cet égard que le budget fédéral pour la période située entre 2019 et 2021 était basé sur des prix du brut autour des 50 dollars le baril, et que si le prix était finalement en baisse, la Russie devrait faire des coupes.

    Selon lui, les États-Unis ont menacé de frapper la Russie avec de nouvelles sanctions, mais il est difficile de voir d'où elles viendront.

    «À Washington, les avocats de différents oligarques essayent de convaincre les dirigeants du Congrès de sanctionner leurs rivaux, mais le gouvernement Trump impose en général des sanctions individuelles contre des Russes réputés», écrit le journaliste.

    Et d'ajouter que Moscou possède même un plan pour faire face à la situation dans laquelle les États-Unis imposeront à la Russie des restrictions à l'égard de l'utilisation du dollar.

    Les relations entre la Russie et les pays occidentaux se sont dégradées suite au début du conflit en Ukraine et le rattachement de la Crimée à la Russie en 2014. L'Occident a imposé des sanctions contre la Russie, qui ont entraîné en retour un embargo sur les importations européennes. Ces derniers temps, de plus en plus de voix s'élèvent dans les pays de l'Union européenne pour réclamer la levée du régime des sanctions antirusses.

    Des médias ont également annoncé que le gouvernement russe allait mettre au point un projet de dédollarisation sur la base des propositions faites par le président de la banque VTB Andreï Kostine, et que le document pourrait être prochainement approuvé par le Premier ministre Dmitri Medvedev.

    Le service de presse du gouvernement russe a fait savoir qu'il n'y avait actuellement pas de projet de renoncer totalement à la monnaie américaine.

    Lire aussi:

    Ministre italien: Rome sera «l’une des premières voix» contre les sanctions antirusses
    Moscou révèle ce que les sanctions occidentales lui ont fait comprendre
    Forbes : les sanctions antirusses frappent les entreprises américaines
    Tags:
    sanctions antirusses, prix du pétrole, scénario, Banque centrale de Russie (BCR)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik