Ecoutez Radio Sputnik
    Armoiries de la Russie, silhouette

    Poutine évoque la priorité de la politique russe

    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    International
    URL courte
    6552

    Une lutte antiterroriste implacable reste pour la Russie une priorité qui définit les activités du pays axées sur la résorption des conflits régionaux, notamment en Syrie, a déclaré Vladimir Poutine, constatant qu'un «coup foudroyant» avait été porté à «l'internationale terroriste».

    Une lutte sans merci doit être livrée au terrorisme et c'est cette approche de principe qui définit les actions de Moscou visant à régler les conflits régionaux, avant tout en Syrie, a indiqué ce jeudi le Président russe lors d'une remise de lettres de créance par des ambassadeurs retransmise par la chaîne Rossiya 24.

    «L'une de nos priorités absolues est une lutte intransigeante contre le terrorisme international. C'est sur ces approches de principe que se fondent les actions de la Russie axées sur le règlement de conflits régionaux aigus, notamment de la crise syrienne», a-t-il souligné.

    Vladimir Poutine a constaté qu'il avait été possible de préserver la structure étatique de la Syrie et de «porter un coup foudroyant à l'internationale terroriste», ajoutant qu'un travail énergique était déployé par la Russie et ses partenaires dans le cadre des négociations d'Astana en vue de mettre en place le comité constitutionnelle syrien.

    «Des prémices de l'intensification des négociations de paix ont été créées sur la base des résultats du Congrès du dialogue national syrien à Sotchi et de la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations unies», a-t-il encore noté.

    L'opération antiterroriste de la Russie en Syrie a été lancée le 30 septembre 2015. Le jour même, le Président syrien Bachar el-Assad avait adressé à Moscou une demande d'aide militaire. Vladimir Poutine a proposé au Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) d'adopter un décret approuvant l'utilisation d'un contingent russe à l'étranger. La proposition présidentielle avait été soutenue à l'unanimité.

    Il y a également des ressortissants russes sous les drapeaux de Daech*, mais Moscou ne leur permettra pas de rentrer chez eux et poursuivra la lutte contre les groupes de combattants russes, avait précédemment déclaré le représentant spécial russe pour la Syrie, Alexandre Lavrentiev.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Bachar el-Assad s'est rendu en Russie pour rencontrer Vladimir Poutine
    Moscou note des tentatives de déstabiliser la situation en Syrie après le retrait russe
    Des restes de Daech sont «toujours présents à la frontière entre la Syrie et l’Irak»
    Tags:
    contingent militaire, lettre de créances, conflit, crise syrienne, aide militaire, ambassadeur, lutte antiterroriste, terrorisme, djihadisme, Conseil de la Fédération, Rossiya 24 (chaîne de télévision), Alexandre Lavrentiev, Bachar el-Assad, Vladimir Poutine, Astana, Sotchi, Moscou, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik