International
URL courte
3131
S'abonner

Les États-Unis sont responsables de la situation désastreuse des 70.000 réfugiés qui se trouvent dans le camp syrien de Rukban, d'après le ministère russe de la Défense qui appelle le commandement militaire américain à ouvrir l'accès au camp de réfugiés pour les organisations humanitaires et à permettre aux réfugiés de rentrer dans leurs foyers.

Les plus de 70.000 habitants du camp de réfugiés syrien de Rukban se trouvent dans une situation critique à cause des États-Unis, a déclaré jeudi le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Vladimir Savtchenko.

L'administration du camp de réfugiés de Rukban a publié mardi 9 octobre une vidéo sur Twitter montrant la situation désastreuse des Syriens qui s'y trouvent. Ce camp de réfugiés est situé non loin de la base militaire américaine d'al-Tanf. Les militaires américains interdisent aux structures gouvernementales syriennes et aux organisations humanitaires de pénétrer dans la zone de 55 km autour de leur base. Le gouvernement syrien et le Centre pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie sont ainsi incapables de faire parvenir une aide humanitaire aux réfugiés syriens à Rukban.

«Aussi, la responsabilité de la situation critique des plus de 70.000 réfugiés hébergés à Rukban repose-t-elle sur le commandement de l'armée américaine», a indiqué M.Savtchenko.

Selon lui, le ministère russe de la Défense réitère son appel au commandement américain à ouvrir l'accès du camp de réfugiés pour les représentants des organisations humanitaires, à permettre aux réfugiés de quitter cette région pour rentrer dans leurs foyers et à fermer la base militaire d'al-Tanf.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
La vague épidémique est «extrêment élevée» et les jours à venir vont être «difficiles», alerte Édouard Philippe
Tags:
crise humanitaire, camp de réfugiés, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, ministère russe de la Défense, Vladimir Savtchenko, Rukban, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook