Ecoutez Radio Sputnik
    Budapest

    Hongrois d’Ukraine: Budapest évoque les «dictatures les plus sinistres»

    © Sputnik . Yuriy Kaver
    International
    URL courte
    10128

    Le ministre hongrois des Affaires étrangères Peter Szijjarto estime que la politique de Kiev à l’égard des Hongrois de Transcarpatie a «sombré dans des profondeurs effroyables» qui rappellent les actions des «dictatures les plus sinistres», selon le site du gouvernement hongrois.

    Dans une déclaration publiée sur le site du gouvernement hongrois, le ministre des Affaires étrangères Peter Szijjarto a vivement critiqué les actions de Kiev en Transcarpatie qui visent, selon lui, à changer la composition ethnique de la région. Il a également accusé la Rada ukrainienne de «collaborer avec les extrémistes».

    «Les décideurs ukrainiens disent des choses qui évoquent les dictatures les plus sinistres lorsqu'ils veulent changer la composition ethnique de Beregovo (Beregszász) et réduire encore davantage le nombre de Hongrois qui y vivent en installant des Ukrainiens dans la ville», a-t-il expliqué.

    Le ministre a assuré que les Hongrois d'Ukraine pouvaient compter sur leur pays d'origine à tous les égards et a annoncé avoir abordé la situation avec un représentant du département d'État américain et le secrétaire général adjoint de l'Otan.

    Un scandale entre Kiev et Budapest a éclaté le 19 septembre suite à la publication d'une vidéo montrant comment des passeports hongrois avaient été délivrés en Transcarpatie et leurs nouveaux détenteurs répétant trois fois le texte du serment sur fond du drapeau hongrois. Après l'exécution de l'hymne, les «nouveaux» Hongrois étaient avertis qu'il fallait cacher aux «structures officielles ukrainiennes le fait d'avoir obtenu la citoyenneté hongroise».

    Le jour même, le ministre ukrainien des Affaires étrangères Pavel Klimkine a demandé des explications à Budapest. Insatisfait par le résultat des entretiens avec Budapest, Kiev a expulsé le consul hongrois de la ville de Beregovo, en Transcarpatie.

    Les autorités hongroises ont répondu par l'expulsion du consul ukrainien à Budapest et le ministre hongrois des Affaires étrangères a menacé «de bloquer l'adhésion de l'Ukraine à l'UE et à l'Otan».

    Rappelons que Kiev et Budapest sont en conflit depuis l'an dernier, après l'adoption de la loi ukrainienne sur l'éducation restreignant l'enseignement dans les langues des minorités nationales. Le gouvernement hongrois, qui accorde beaucoup d'attention à la minorité magyare en Transcarpatie ukrainienne, a perçu cette loi comme une atteinte à ses propres intérêts. Budapest a alors bloqué la commission ministérielle Otan-Ukraine.

    Lire aussi:

    Mort du randonneur français Simon Gautier: une enquête pour «homicide involontaire» en Italie
    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
    «Incroyable échange d’uppercuts»: la réunion Macron-Poutine vue par des personnalités françaises
    Tags:
    dictature, Peter Szijjarto, Transcarpatie, Hongrie, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik