Ecoutez Radio Sputnik
    Gaza

    Sept Palestiniens tués à la frontière de Gaza dans des heurts avec des soldats israéliens

    © AP Photo / Ariel Schalit
    International
    URL courte
    9528

    Les heurts entre Palestiniens rassemblés ce vendredi pour une action de protestation et des soldats israéliens ont fait sept morts parmi les manifestants, d'après le ministère gazaouï de la Santé.

    Sept Palestiniens ont été tués et près de 60 autres blessés dans des heurts avec des soldats israéliens survenus pendant une manifestation près de la clôture séparant Israël et la bande de Gaza, a annoncé vendredi le ministère gazaouï de la Santé.

    Ashraf al-Kidra, porte-parole le ministère gazaouï de la Santé, avait précédemment fait état de six morts.

    «Le nombre des Palestiniens tués dans les affrontements contre l'armée israélienne a atteint six. Il y a près de 60 blessés dont trois sont dans un état grave», avait indiqué le porte-parole.

    ​Les militaires israéliens cités par les médias affirment avoir ouvert le feu contre un groupe de Palestiniens qui avaient franchi la barrière et s'approchaient d'un poste de contrôle.

    «Des terroristes ont actionné une bombe qu'ils avaient placée sur la barrière frontalière. Ils ont attaqué les positions militaires sur le territoire israélien. Tous les terroristes ont été tués par les militaires», a annoncé sur Twitter le porte-parole de Tsahal, Jonathan Konrikus.

    ​Des milliers de Palestiniens ont défilé vendredi le long de la barrière en brûlant des pneus et en jetant des pierres sur les soldats israéliens postés de l'autre côté de la barrière. Ces derniers ont riposté avec des gaz lacrymogènes et des coups de feu.

    Des milliers d'habitants de l'enclave palestinienne se rassemblent tous les vendredis depuis mars près de la frontière séparant Israël et les territoires palestiniens, dans le cadre de la Grande marche du retour. Ils protestent contre le blocus imposé depuis plus de dix ans par l'Etat hébreu. Selon l'agence AP, environ 150 Palestiniens et un soldat israélien ont été tués depuis le début des actions de protestation.

    Dans ce contexte d'émeutes, l'État hébreu a annoncé en août la fermeture du poste frontière d'Erez, l'un des deux donnant accès à l'enclave palestinienne et réservé aux piétons.

    Lire aussi:

    Frontière Gaza-Israël: le bilan de «la journée la plus sanglante» s’alourdit
    Tsahal attaque des Palestiniens à la frontière de Gaza
    Israël frappe trois positions du Hamas à Gaza
    Tags:
    Palestiniens, morts, Tsahal, Ashraf al-Kidra, Gaza, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik