Ecoutez Radio Sputnik
    Alaska

    La remise en état coûtera cher: un F-22 américain atterrit d’urgence en Alaska (photo)

    © Sputnik . Tatiana Lukianova
    International
    URL courte
    22632

    En Alaska, un F-22 Raptor a atterri en urgence sur la base d’Elmendorf–Richardson. Le pilote a réussi à s’éjecter et n’a pas été blessé. Le chasseur de cinquième génération aura besoin d’une coûteuse remise en état.

    Un chasseur américain de cinquième génération F-22 Raptor a réalisé mercredi un atterrissage forcé sur la base aérienne d'Elmendorf-Richardson en Alaska.

    Le pilote s'est éjecté et n'a pas été blessé, indiquent les médias. Quant à l'avion, il a été sérieusement endommagé: son train d'atterrissage, son aile gauche et la partie inférieure de son fuselage ont besoin d'être réparés.

    La revêtement assurant la furtivité de l'engin a également été touché, indique le portail The Drive. La remise en état de ce F-22 sera donc onéreuse.

    Une défaillance du train d'atterrissage est considérée comme étant la cause de l'accident. Toutefois, ce qui a obligé le pilote à atterrir de toute urgence n'est pas établi. Selon le service de presse de l'Air Force des États-Unis, une enquête a été ouverte.

    Ce n'est pas le premier incident de ce genre qui se produit cette année. En avril, des F-22 ont fait des atterrissages d'urgence sur les bases de Tyndall (Floride) et de Fallon (Alaska). Dans ce dernier cas, l'avion appartenait aussi à la base d'Elmendorf-Richardson. Les deux accidents ont été causés par des problèmes de moteur.

    À l'heure actuelle, les États-Unis disposent de 187 F-22, dont 125 sont aptes au combat, précise le portail.

    Lire aussi:

    Pourquoi Washington ne veut-il pas reprendre la fabrication du F-22 Raptor?
    Su-57 vs F-35: qui est le moins cher et possède la meilleure manœuvrabilité?
    Lockheed Martin aurait combiné les F-35 et les F-22 pour contrer Moscou et Pékin
    Tags:
    avion, atterrissage d'urgence, atterrissage, chasseur, F-22 Raptor, Floride, Alaska, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik