International
URL courte
211086
S'abonner

L'agence syrienne SANA a accusé la coalition américaine d'avoir bombardé au phosphore blanc plusieurs quartiers de la ville de Hadjin située à une centaine de kilomètres de Deir ez-Zor.

La coalition antiterroriste internationale a largué des bombes au phosphore blanc sur la ville de Hadjin, dans la province syrienne de Deir ez-Zor, rapporte samedi l'agence SANA citant des sources sur le terrain.

L'attaque a visé plusieurs quartiers de la ville qui se trouve à 110 kilomètres au sud-est du chef-lieu provincial.

Aucune information concernant les victimes des frappes n'est disponible pour l'heure.

Auparavant, le Centre russe pour la réconciliation des parties syriennes avait annoncé que deux F-15 de l'US Air Force avaient largué des bombes au phosphore sur Hadjin le 8 septembre dernier. La coalition a alors démenti ces rapports.

Les bombes au phosphore blanc sont considérées comme une arme de destruction massive, leur utilisation étant interdite par un protocole additionnel à la Convention de Genève de 1949.

Lire aussi:

L’avocat de Trump présente au Sénat de Géorgie une première vidéo de «preuve» de fraude électorale
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Erdogan espère que la France «se débarrassera au plus vite du danger Macron»
L’organisateur de l’orgie gay ayant accueilli l’eurodéputé hongrois livre des détails de la soirée
Tags:
armes de destruction massive, crise syrienne, bombardement, phosphore blanc, F-15 Eagle, coalition anti-Daech, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, US Air Force, Deir ez-Zor
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook