Ecoutez Radio Sputnik
    Pétrole

    Téhéran annonce avoir trouvé de nouveaux acheteurs pour son pétrole

    © AP Photo / Hasan Jamali
    International
    URL courte
    13590

    Malgré les sanctions américaines qui interdisent d'acheter le pétrole iranien, l'Iran semble avoir trouvé de nouveaux partenaires prêts à l'importer, selon un haut responsable iranien.

    Le premier vice-président iranien Eshaq Jahanguiri a déclaré que son pays avait trouvé de nouveaux partenaires prêts à acheter le pétrole iranien malgré la reprise des sanctions américaines, annonce l'agence ISNA.

    «Alors que certains pays ont cessé d'acheter le pétrole iranien, nous avons trouvé de nouveaux partenaires. En outre, nous avons mené des négociations avec nos partenaires actuels», a indiqué le haut responsable dans une déclaration.

    Selon lui, plusieurs pays qui ne sont pas des acheteurs du pétrole iranien, cherchent actuellement des moyens pour en importer.

    Le 8 mai dernier, Donald Trump avait annoncé que Washington se retirait de l'accord sur le nucléaire iranien conclu entre l'Allemagne, la Chine, les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et la Russie et l'Iran. En sortant de cet accord, le Président américain avait rétabli une série de lourdes sanctions visant principalement les entreprises ou pays étrangers qui continueraient de faire des affaires avec Téhéran. La Maison-Blanche a notamment demandé à ses alliés de réduire leurs importations de pétrole iranien d'ici novembre prochain afin de couper les vivres à l'Iran.

    Lire aussi:

    Les USA auraient peur que la Russie aide l’Iran à contourner les sanctions pétrolières
    Washington dévoile le «prix» des importations de pétrole iranien pour Pékin
    L'Iran a trouvé un moyen d’enfoncer les USA
    Tags:
    pétrole, Eshaq Jahangiri, Donald Trump
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik