Ecoutez Radio Sputnik
    Angela Merkel

    Élections en Bavière: tout peut se passer, «jusqu’à la chute de Merkel»

    © Sputnik . Alexei Witwizkij
    International
    URL courte
    12311

    Les électeurs bavarois sont appelés ce dimanche aux urnes pour un scrutin régional dont les conséquences peuvent avoir une importance nationale. Selon les médias allemands, ces élections peuvent tourner au désastre pour la CSU et, éventuellement, pour l’ensemble de la coalition d’Angela Merkel.

    Près de dix millions d'électeurs bavarois sont appelés à voter ce dimanche aux élections régionales. Selon le journal allemand Deutsche Welle qui cite les résultats des derniers sondages, l'Union chrétienne-sociale en Bavière (CSU) risque de ne pas obtenir la majorité absolue de suffrages.

    D'après la chaîne de télévision allemande ZDF, sa popularité a chuté de 14 point depuis les élections de 2013 lorsqu'elle était de 48%.

    Au-delà d'être le parti historiquement au pouvoir en Bavière, la CSU est également l'allié de la CDU d'Angela Merkel au sein de la coalition au pouvoir. Deutsche Welle indique que la défaite de la CSU en Bavière pourrait avoir des répercussions sur le résultat des élections en Hesse, un land dirigé par les chrétiens-démocrates, qui votera à son tour dans deux semaines, et la réélection de Mme Merkel en tant que présidente de la CDU en décembre. Cette défaire ébranlera également les positions du parti social-démocrate SDP, un autre allié de la CDU.

    «Tout peut se passer après dimanche, jusqu'à la chute de Merkel », conclut Deutsche Welle.

    Dans le même temps, des journalistes allemands estiment que l'échec de la CSU peut jouer en faveur de la chancelière allemande à court terme. Il pourrait en effet lui permettre d'écarter ses deux adversaires dont le président de la CSU Horst Seehofer, ministre de l'Intérieur et un des plus fervents critiques de la politique migratoire d'Angela Merkel, et le ministre-président de Bavière Markus Soder qui s'est également opposé à la chancelière.

    En ce qui concerne le parti de droite Alternative pour l'Allemagne, qui a misé sur le rejet de l'immigration lors de la campagne électorale, il a toutes les chances de figurer parmi les gagnants de ce scrutin et d'entrer pour la première fois au parlement régional bavarois.

    Lire aussi:

    Maintenant officiel: Merkel devant un ultimatum de 2 semaines sur la question migratoire
    S’agit-il d’élections «historiques» en Bavière?
    Conflit d’intérêts entre Munich et Berlin: une chance pour l’intendance de la Bavière?
    Tags:
    coalition, élections, SDP, Alternative pour l'Allemagne (AfD, parti populiste allemand), Union chrétienne-sociale (CSU) d'Allemagne, Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Allemagne, Horst Seehofer, Angela Merkel, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik