Ecoutez Radio Sputnik
    James Mattis, chef du Pentagone

    Le secrétaire US à la Défense pourrait emboîter le pas à Nikki Haley, admet Trump

    © REUTERS / Yuri Gripas
    International
    URL courte
    6113

    Après l’annonce de la démission de Nikki Haley, la semaine dernière, Donald Trump n’a pas exclu que le secrétaire à la Défense James Mattis puisse envisager d’agir de même, un sujet discuté déjà depuis des semaines par les journaux américains. Interrogé sur cette éventualité, le locataire de la Maison-Blanche est resté extrêmement évasif…

    Donald Trump a dit ne pas savoir si le secrétaire à la Défense, James Mattis, prévoyait de quitter ses fonctions mais il a ajouté que le général en retraite pourrait démissionner et qu'il le considérait comme «une sorte de démocrate», rapporte Reuters.

    «Cela se pourrait qu'il se prépare à partir», a déclaré Donald Trump, selon la transcription d'un entretien pour l'émission «60 Minutes» de la chaîne de télévision CBS, qui doit être diffusé ce dimanche.

    «Je pense que c'est une sorte de démocrate, si vous voulez savoir la vérité. Mais le général Mattis est un brave type. Nous nous entendons très bien. Il pourrait partir», dit Trump.

    James Mattis avait de son côté catégoriquement démenti le mois dernier les articles de presse annonçant son prochain départ du gouvernement de Donald Trump.

    La question de son départ est évoquée depuis des semaines par les journaux américains, qui affirment que le chef du Pentagone est laissé à l'écart des principales décisions de la Maison-Blanche, laquelle lui chercherait d'ores et déjà un remplaçant.

    Lire aussi:

    Mattis aurait voulu l'approbation du Congrès avant de frapper la Syrie
    Mais quand les troupes US quitteront-elles la Syrie? Le Pentagone donne des détails
    Trump appelle à limoger le commandant des forces US en Afghanistan
    Tags:
    démission, Nikki Haley, James Mattis, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik