International
URL courte
2163
S'abonner

Après l’échec du lancement du Soyouz MS-10 qui devait transporter un nouvel équipage à bord de l’ISS, un intérêt particulier est accordé à la vie des astronautes et à leurs émotions. Néanmoins, selon le Russe Sergueï Prokopiev, les astronautes craignent surtout que leur mission soit annulée.

Les astronautes craignent surtout qu'un vol prévu n'ait pas lieu, a reconnu le cosmonaute russe Sergueï Prokopiev, membre de la Station spatiale internationale, lors d'une téléconférence avec l'Université d'État de Moscou dans le cadre du Festival des Sciences NAUKA 0+.

«Ils pensent à ce que tout se passe bien», a-t-il ajouté.

Le 11 octobre un accident impliquant un lanceur Soyouz-FG est survenu pour la première fois en 35 ans. Le lanceur Soyouz-FG avec le vaisseau habité Soyouz MS-10 qui a décollé du cosmodrome de Baïkonour avec le Russe Alexeï Ovtchinine et l'Américain Nick Hague à son bord, a connu une panne deux minutes après son départ. Le système d'évacuation de l'équipage s'est correctement déclenché et la capsule du Soyouz MS-10 s'est posée non loin de la ville kazakhe de Jezkazgan.

La commission d'enquête a entamé ses travaux à Baïkonour.

À bord de l'ISS se trouvent actuellement trois astronautes, l'Allemand Alexander Gerst, l'Américaine Serena Aunon-Chancellor et le Russe Sergueï Prokopiev. Le prochain vol, synonyme de retour sur Terre pour Alexander Gerst, géophysicien et volcanologue, est prévu pour le 13 décembre.

Lire aussi:

Les talibans annoncent un nouveau crash, cette fois d'un hélicoptère, dans le sud-est de l'Afghanistan
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
«Ce qui s’est passé en Algérie est pire que la Shoah»: un historien algérien réagit aux déclarations de Macron
Tags:
astronautes, Soyouz MS-10, ISS, Sergueï Prokopiev
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik