International
URL courte
6611
S'abonner

Selon les nouvelles règles, les policiers américains doivent veiller à ne pas regarder l'écran de l’iPhone d'un suspect, s’ils s'en saisissent. Le risque étant de rendre plus compliqué l'accès ultérieur aux données à cause du logiciel Face ID.

Un mois après la sortie de la nouvelle gamme de smartphones, un décret d'apparence étrange a été publié pour les forces de l'ordre américaines. Désormais les policiers doivent apprendre à ne pas regarder l'écran de l'iPhone d'un suspect, lorsqu'ils s'en saisissent.

C'est le portail MotherBoard qui a obtenu une copie d'une présentation que la société spécialisée Elcomsoft a fait aux agences et organisations gouvernementales pour les informer sur les nouvelles protections biométriques des téléphones.

Les précautions ci-dessus sont expliquées par le logiciel de reconnaissance faciale Face ID et le risque de rendre plus compliqué ensuite l'accès aux données à cause du possible verrouillage du smartphone.

En effet, au bout de 5 échecs pour reconnaître le visage devant lui, celui du policier en l'occurrence, Face ID va obliger l'utilisateur à saisir le code de déverrouillage du téléphone.

Comme l'indique iGeneration, la législation n'est pas encore tout à fait adaptée à ces systèmes. S'il peut être impossible pour certaines forces de police de forcer le suspect à taper son code, il peut être, par contre, bien légal de lui demander de présenter son visage à l'écran.

Lire aussi:

Après le Covid, le chaos social? Le FMI s'inquiète pour la France
Nouveau rebondissement dans l'affaire Elisa Pilarski tuée par des chiens
Sanofi a commis une «erreur de débutant» en fabriquant son vaccin: une virologue étrille le géant français
Gorbatchev reçoit un message de Biden
Tags:
police, iphone XS, Face ID, iPhone, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook