International
URL courte
6611
S'abonner

Selon les nouvelles règles, les policiers américains doivent veiller à ne pas regarder l'écran de l’iPhone d'un suspect, s’ils s'en saisissent. Le risque étant de rendre plus compliqué l'accès ultérieur aux données à cause du logiciel Face ID.

Un mois après la sortie de la nouvelle gamme de smartphones, un décret d'apparence étrange a été publié pour les forces de l'ordre américaines. Désormais les policiers doivent apprendre à ne pas regarder l'écran de l'iPhone d'un suspect, lorsqu'ils s'en saisissent.

C'est le portail MotherBoard qui a obtenu une copie d'une présentation que la société spécialisée Elcomsoft a fait aux agences et organisations gouvernementales pour les informer sur les nouvelles protections biométriques des téléphones.

Les précautions ci-dessus sont expliquées par le logiciel de reconnaissance faciale Face ID et le risque de rendre plus compliqué ensuite l'accès aux données à cause du possible verrouillage du smartphone.

En effet, au bout de 5 échecs pour reconnaître le visage devant lui, celui du policier en l'occurrence, Face ID va obliger l'utilisateur à saisir le code de déverrouillage du téléphone.

Comme l'indique iGeneration, la législation n'est pas encore tout à fait adaptée à ces systèmes. S'il peut être impossible pour certaines forces de police de forcer le suspect à taper son code, il peut être, par contre, bien légal de lui demander de présenter son visage à l'écran.

Lire aussi:

L’incident avec la marine russe près de la Crimée filmé depuis le destroyer britannique – vidéo
Des ossements retrouvés près du domicile de Lucas Tronche, adolescent disparu en 2015 dans le Gard
Moscou met en garde l’Otan contre des conséquences «imprévisibles» après l’incident avec la Royal Navy
Un TGV ciblé par des tirs à Marseille
Tags:
police, iphone XS, Face ID, iPhone, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook