Ecoutez Radio Sputnik
    Damas

    L’Irak et la Syrie négocient la réouverture de leurs postes-frontières

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    2290

    À la veille de la réouverture des postes-frontières de Quneitra et de Nassib, la nécessité d’une prompte remise en service de ceux situés à la frontière entre l’Irak et la Syrie a été évoquée par les ministres des Affaires étrangères des deux pays.

    Les chefs des diplomaties irakienne et syrienne, Ibrahim al-Jaafari et Walid al-Mouallem, ont évoqué ce dimanche à Damas la nécessité d’accélérer le rythme de la réouverture des postes-frontières entre les deux États, a fait savoir le ministère syrien des Affaires étrangères. 

    «Au cours de cette rencontre, les parties […] ont souligné la nécessité de développer les relations entre les deux pays et leurs liens pour résoudre les problèmes dans différents domaines dans lesquels la Syrie et l’Irak ont des intérêts communs ainsi que la nécessité de hâter l’ouverture des postes-frontières entre les deux pays, démarche qui se fera ressentir de manière positive sur les échanges commerciaux et la circulation de leurs citoyens», lit-on dans un communiqué ministériel. 

    Et d’ajouter que les parties ont en outre évoqué plusieurs problèmes régionaux et internationaux. 

    Pour rappel, le lundi 15 octobre est prévue la réouverture des postes-frontières de Quneitra, dans le Golan, et de Nassib, à la frontière syro-jordanienne. 

    Les postes-frontières entre la Syrie et l’Irak ont cessé de fonctionner normalement en 2014, à la suite de l’occupation de la zone frontalière par des terroristes de Daech*. 

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    La Syrie prête à ouvrir sa frontière à l'Irak
    Damas annonce la réouverture de son principal poste-frontière à la frontière jordanienne
    Téhéran dissipe les rumeurs sur la fermeture de sa frontière avec le Kurdistan irakien
    Tags:
    ouverture, poste-frontière, Ibrahim al-Jaafari, Walid al-Mouallem, Syrie, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik