Ecoutez Radio Sputnik
    Julian Assange

    Julian Assange aurait un accès partiel aux moyens de communications, selon PA

    © Sputnik . Mikhail Voskresensky
    International
    URL courte
    2190

    Les autorités équatoriennes auraient partiellement rendu au fondateur de Wikileaks Julian Assange la possibilité de communiquer avec le monde extérieur depuis leur ambassade à Londres où il se trouve depuis 2012, rapporte l’agence Press Association citant ses sources.

    Julian Assange, fondateur du site WikiLeaks, refugié à l'ambassade d'Équateur à Londres depuis six ans, serait désormais capable de profiter de certains moyens de communication dont il a été privé en mars dernier, annonce Press Association. Selon le média, le gouvernement équatorien a pris la décision de lui fournir l'accès à internet, au téléphone et de le laisser recevoir des visiteurs à l'ambassade.

    ​«Le gouvernement équatorien a décidé de restaurer partiellement les communications pour le fondateur de Wikileaks Julian Assange, quelques mois après qu'elles ont été coupées, a appris Press Association de ses sources.»

    Depuis la mi-mars, Julian Assange n'a pas eu d'accès internet et s'est vu refuser de recevoir des visiteurs dans l'ambassade d'Équateur à Londres. Les autorités équatoriennes ont expliqué leur décision par ce que «Julian Assange n'avait pas respecté une promesse écrite faite au gouvernement à la fin de l'année 2017 par laquelle il s'est engagé à ne pas diffuser de messages qui constitueraient une ingérence dans les affaires d'autres pays».

    Le fondateur de WikiLeaks a trouvé asile dans l'ambassade d'Équateur pour échapper à une extradition vers la Suède où il était recherché pour viol et agression sexuelle. Bien que ces poursuites aient été abandonnées en 2017, le tribunal de Westminster a maintenu le mandat d'arrêt contre M.Assange, indiquant qu'il avait été délivré après que ce dernier a enfreint les conditions de sa liberté sous caution.

    Julian Assange craint, en cas d'arrestation, d'être extradé vers les États-Unis pour la divulgation de nombreux secrets militaires et documents diplomatiques américains.

    Lire aussi:

    Assange privé d’accès internet
    Assange met au défi les autorités équatoriennes
    Un accord secret sur le sort d’Assange existerait entre l’Équateur et les USA
    Tags:
    visite, téléphonie mobile, Internet, communication, Julian Assange, Londres, Equateur
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik