Ecoutez Radio Sputnik
    Amsterdam

    Les Pays-Bas accusent la Russie de provocations militaires en Arctique

    © Sputnik . Maksim Blinov
    International
    URL courte
    51768

    Après avoir accusé la Russie de mener une «cyberguerre» contre les Pays-Bas, La Haye continue de hausser le ton, en reprochant cette fois-ci à Moscou des provocations militaires en Arctique. Selon le responsable des opérations de la Marine néerlandaise, cette accusation s’explique par «un intérêt croissant de la Flotte russe» pour leurs exercices.

    Les chasseurs et les navires de guerre russes tentent de provoquer les militaires néerlandais et britanniques en Arctique, a déclaré au Telegraph le général Jeff Mac Mootry, responsable des opérations de la Marine néerlandaise.

    «Nous constatons un intérêt croissant de la Flotte russe pour nos exercices. Par exemple, lorsque nous avons effectué des tirs dans le cadre du programme de protection contre les missiles balistiques, nous avons vu plus de navires russes que d'habitude. Ils sont plus proches de nous qu'auparavant. Évidemment, ils veulent être aperçus», a indiqué le général Jeff Mac Mootry.

    «Les avions russes ne survolent nos navires que pour marquer leur présence. Cela peut être qualifié de provocation», a précisé le général.

    Le ministère russe de la Défense n'a pas commenté ces accusations pour l'instant.

    Néanmoins, selon l'expert militaire Igor Korotchenko, ces nouvelles accusations à l'encontre de la Russie sont une continuation des précédents attaques contre Moscou. La Russie respecte toutes les règles de sécurité lors de ses activités militaires.

    «Les accusations à l'encontre la Russie sont entendues sans cesse. Malheureusement, les Pays-Bas ont rejoint les États-Unis, le Royaume-Uni et d'autres pays occidentaux. On sait que la ministre de la Défense de ce pays a déclaré être en état de cyberguerre avec la Russie. Apparemment, c'est une nouvelle étape qui est franchie ici», a indiqué Igor Korotchenko.

    Ainsi, le 14 octobre, la ministre néerlandaise de la Défense Ank Bijleveld a annoncé, selon des médias néerlandais, que les Pays-Bas se trouvaient en état de «cyberguerre» contre la Russie, se déclarant être prêts à envoyer des «cybersoldats» pour appuyer l'Otan «si nécessaire».

    Le jeudi 4 octobre, le ministère néerlandais de la Défense avait déclaré que les services secrets des Pays-Bas avaient déjoué une cyberattaque contre l'OIAC qui aurait été menée par quatre ressortissants russes, ajoutant que les hackers russes présumés munis de passeports diplomatiques avaient été expulsés du pays. Le ministère russe des Affaires étrangères avait qualifié les accusations des autorités néerlandaises de nouvelle action de propagande. Une source au sein du ministère russe des Affaires étrangères avait alors déclaré qu'il n'y avait eu et qu'il ne pouvait y avoir aucune cyberattaque russe contre l'OIAC parce que Moscou avait accès à toutes les informations de cette organisation. Elle avait en outre qualifié les accusations néerlandaises «d'exemple d'une politique frôlant l'obscurantisme appliquée par certains pays occidentaux».

    Lire aussi:

    «Provocations» militaires en Arctique? La diplomatie russe répond aux Pays-Bas
    L’ambassadrice néerlandaise convoquée au ministère russe des Affaires étrangères (vidéo)
    Moscou remet une note aux Pays-Bas protestant contre l'expulsion de 4 Russes
    Tags:
    navires, chasseur, exercices militaires, OIAC, Ank Bijleveld, Pays-Bas, Arctique, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik