International
URL courte
16735
S'abonner

La liste des pays ayant reconnu Jérusalem comme capitale de l’État hébreu pourrait s’allonger: comme le précise le service de presse de Benjamin Netanyahu, l’Australie pourrait prochainement transférer son ambassade de Tel Aviv dans cette ville.

L’Australie étudie la possibilité de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et d’y transférer son ambassade, a fait savoir le service de presse du chef du gouvernement israélien à l’issue d’un entretien avec son homologue australien.

Si une telle décision est prise, l’Australie rejoindra les États-Unis et le Guatemala qui ont déjà transféré leur ambassade en Israël vers Jérusalem et ce malgré le fait que le statut de la ville reste non défini et que les Palestiniens continuent à réclamer ses quartiers orientaux.

«Le chef du gouvernement israélien Benjamin Netanyahu s’est entretenu aujourd’hui avec le Premier ministre australien Scott Morrison qui l’a informé qu’il étudiait la possibilité de reconnaître officiellement Jérusalem comme capitale d’Israël et d’y transférer son ambassade», lit-on dans le communiqué.

Et d’ajouter que le chef du gouvernement israélien a remercié son interlocuteur pour ses propos.

En décembre, Donald Trump a rompu avec ses prédécesseurs, reconnaissant Jérusalem comme capitale de l'État hébreu, et le 14 mai, l'ambassade américaine déménagera de Tel Aviv à Jérusalem. Dans la foulée des États-Unis, plusieurs pays d'Amérique latine ont annoncé eux aussi le transfert de leurs missions diplomatiques. Le Paraguay a même suivi l’exemple avant de décider quelques mois plus tard le retour de sa représentation diplomatique à Tel Aviv.

Lire aussi:

Elle refuse de porter un masque, son interpellation dégénère - vidéo
Manuel Valls appelle à «renverser la table» en France après la crise du coronavirus
«Un scandale absolu»: Jean-Michel Aulas en colère face au foot français à l’arrêt
Tags:
transfert, ambassade, Scott Morrison, Benjamin Netanyahu, Australie, Jérusalem, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook