Ecoutez Radio Sputnik
    Consulat d’Arabie saoudite à Istanbul

    La police turque rechercherait des «substances toxiques» dans le consulat saoudien

    © AP Photo / Emrah Gurel
    International
    URL courte
    Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (105)
    390

    Les médias turcs citent le président Recep Tayyip Erdogan, affirmant que la police rechercherait des «substances toxiques» au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul.

    En répondant aux questions des journalistes suite à une session parlementaire, le Président turc a indiqué que la police nationale recherchait des «substances toxiques» dans le consulat saoudien à Istanbul, relate l'agence Ihlas.

    Des enquêteurs judiciaires turcs ont fouillé le consulat pendant la nuit. Un responsable turc a annoncé mardi que le domicile du diplomate saoudien à Istanbul serait également perquisitionné.

    «J'ai l'espoir que nous puissions parvenir à des conclusions qui nous permettront d'avoir aussi vite que possible une idée raisonnable (de ce qui s'est passé) parce que l'enquête s'oriente vers de nombreuses pistes, comme l'utilisation de substances toxiques, et ces choses auraient ensuite été dissimulées et soustraites», a déclaré Erdogan à la presse à Ankara.

    Certaines choses auraient été soustraites aux recherches menées par la police à l'intérieur du consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, où le journaliste et opposant saoudien Jamal Khashoggi a disparu le 2 octobre, a ajouté le Président turc.

    Les équipes turque et saoudienne chargées de l'enquête sur la disparition de Jamal Khashoggi ont quitté mardi matin le consulat saoudien d'Istanbul après neuf heures de perquisition.

    Virulent critique du pouvoir saoudien, M.Khashoggi n'a plus donné signe de vie depuis son entrée le 2 octobre dans le bâtiment du consulat saoudien à Istanbul. Selon sa fiancée qui l'y avait accompagné, il devait y obtenir des documents nécessaires pour leur mariage.

    Des responsables turcs ont affirmé qu'il y avait été assassiné par des agents saoudiens. Pour sa part, Riyad rejette les allégations turques tout en affirmant que le journaliste a quitté le bâtiment.

    Donald Trump a plus tôt annoncé qu'il excluait des représailles économiques, comme la limitation des ventes d'armes au royaume saoudien, à cause de cette affaire.

    Dossier:
    Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (105)

    Lire aussi:

    Ankara aurait de nouvelles preuves de l’assassinat de Jamal Khashoggi
    Istanbul: début de la perquisition turque au consulat saoudien
    Journaliste saoudien disparu: Riyad ouvrirait une enquête interne
    Tags:
    Arabie Saoudite, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik