International
URL courte
10753
S'abonner

Un enlèvement de 14 membres des services de sécurité iraniens, dont des Gardiens de la révolution islamique, est survenu ce matin près de la frontière entre l’Iran et le Pakistan. Les militaires iraniens imputent ce crime aux groupements terroristes «soutenus par des forces étrangères».

14 membres des services de sécurité iraniens, dont des officiers du corps des Gardiens de la révolution islamique, ont été kidnappés ce mardi matin près du village de Lulakdan, situé dans la région du Baloutchistan, à la frontière irano-pakistanaise, fait savoir l'agence de presse iranienne d'État IRNA.

Selon les Gardiens de la révolution islamique, cet enlèvement a été organisé par des terroristes «dirigés et soutenus par des forces étrangères».

«Des membres des groupements terroristes guidés et soutenus par des forces étrangères l'ont effectué en trompant et en corrompant des infiltrés», peut-on lire dans leur communiqué.

Ils ont appelé Islamabad à «éliminer les terroristes stationnés près de la frontière» et à aider Téhéran à retrouver les agents enlevés. Des opérations pour rechercher les responsables sont en cours.

Selon les médias iraniens, les militaires enlevés participaient à une «opération de sécurité».

Lire aussi:

Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Miss France 2020 sauvée par les pompiers lors d’un incendie dans son immeuble à Paris
Les Américains vont débarquer à La Rochelle «pour renforcer le flanc Est de l’Europe face à la Russie»
Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne
Tags:
enlèvement, militaires, frontière, Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), IRNA, Pakistan, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook