Ecoutez Radio Sputnik
    un Su-27

    Forces aériennes US: un militaire américain «impliqué» dans le crash du Su-27 ukrainien

    © Sputnik . Igor Zarembo
    International
    URL courte
    13386

    Un militaire américain a été «impliqué» dans le crash d’un Su-27 ukrainien qui s'est produit le 16 octobre près du village d'Oulanov, dans la région de Vinnitsa, en Ukraine, en effectuant un vol d’entraînement, ont déclaré les Forces aériennes des États-Unis dans un communiqué.

    Les forces aériennes américaines ont déclaré qu’un de leurs militaires avait été «impliqué» dans le crash du Su-27 ukrainien qui a eu lieu ce mardi lors d’un vol d’entraînement non loin du village d'Oulanov, dans la région de Vinnitsa, en Ukraine.

    «Nous avons vu les rapports affirmant qu’il y a eu une victime américaine et nous pouvons confirmer qu’un militaire américain a été impliqué dans cet accident», informe le document.

    «Actuellement, cela fait l’objet d’une enquête et nous continuerons à fournir plus d’information dès qu’elle sera disponible», ont également indiqué les forces aériennes US dans ce communiqué.

    Lors d'un vol d'entraînement dans le cadre des manœuvres Clear Sky 2018, un Su-27 ukrainien s'est écrasé le 16 octobre près du village d'Oulanov, dans la région de Vinnitsa, en Ukraine, provoquant la mort de deux pilotes, a informé ce mardi sur sa page Facebook le service de presse de l'état-major des Forces armées ukrainiennes. Dans un premier temps, il a été indiqué que l'un des militaires était de nationalité américaine. Toutefois, cette information, également relayée par le Parquet militaire ukrainien, a ensuite été retirée.

    Lire aussi:

    Crash du Su-27 en Ukraine: les premiers détails racontés par une témoin (vidéo)
    Un Su-27 russe et un F-15 US s’affrontent dans un combat simulé en Ukraine (vidéo)
    Un F-15C de l’US Air Force filmé au-dessus de l’Ukraine (vidéo)
    Tags:
    vol d'entraînement, pilote, militaires, crash d'avion, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik