Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump à la tribune de l'Assemblée générale de l'Onu

    Trump: «La principale menace pour moi est…»

    © AFP 2018 TIMOTHY A. CLARY
    International
    URL courte
    9114

    L’augmentation des taux d’intérêts de la Réserve fédérale est le principal danger pour le pouvoir du Président américain, a-t-il déclaré mardi. Selon Fox Business, la politique de la FED peut avoir des répercussions graves pour les consommateurs américains.

    Ce n'est pas l'enquête de Robert Muller sur une ingérence présumée russe dans la présidentielle américaine de 2016 ni une possible «rébellion des démocrates» aux élections de mi-mandat qui auront lieu en novembre qui représentent le principale danger pour Donald Trump, mais la politique de la Réserve fédérale américaine, a déclaré mardi le locataire de la Maison-Blanche dans une interview accordée à Fox Business.

    «La principale menace pour moi est la FED. Puisque la FED augmente ses taux d'intérêts et que c'est dangereux», a-t-il affirmé.

    Selon Fox Business, une telle politique peut léser les consommateurs en entrainant une augmentation des coûts d'emprunt.

    Auparavant, Donald Trump avait déjà fait part de son mécontentement de la politique de la FED. Fin août, le Président américain s'était déclaré n'être «pas emballé» par la décision du président de la FED, Jerome Powell, d'augmenter ses taux d'intérêts. Il avait indiqué qu'à l'inverse de la FED, les banques centrales d'autres pays avaient tenté d'atténuer les effets des différends commerciaux.

    Depuis l'entrée en fonctions de Donald Trump, la Réserve fédérale des États-Unis a augmenté ses taux d'intérêts à cinq reprises et envisage deux autres augmentations en décembre.

    Lire aussi:

    Trump rompt avec la tradition et nomme un nouveau chef de la banque centrale US
    Un ministre russe commente la chute des bourses américaines
    Comment l’«effet Amazon» empêche la Fed de mener sa politique monétaire
    Tags:
    taux d'intérêt, Réserve fédérale américaine (Fed), Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik