Ecoutez Radio Sputnik
    Attentat à Ahvaz

    Téhéran annonce l'élimination du cerveau d'un attentat contre un défilé militaire en Iran

    © AFP 2018 Alireza MOHAMMADI / ISNA
    International
    URL courte
    3320

    Un émir de Daech, à qui Téhéran attribue la responsabilité de l’attentat sanglant contre un défilé militaire à Ahvaz, a été éliminé avec quatre autres terroristes en Irak, ont annoncé les autorités militaires iraniennes.

    Les Gardiens de la Révolution iraniens ont annoncé mardi que le cerveau d'un récent attentat meurtrier en Iran avait été éliminé en Irak.

    L'individu, identifié comme Abou Zahi, «émir» de Daech* dans la province de Diyalah, frontalière de l'Iran dans le centre-est de l'Irak, «a été tué avec quatre autres terroristes» dans la matinée du 16 octobre, affirme un communiqué des Gardiens, l'armée idéologique de la République islamique.

    Les cinq djihadistes ont été surpris lors d'une opération de reconnaissance des «forces de la résistance», indique le texte sans plus détails. Cette expression désigne habituellement les milices soutenues par l'Iran en Irak et en Syrie et entraînées par des instructeurs iraniens du corps des Gardiens.

    Le 22 septembre, 24 personnes ont été tuées à Ahvaz (sud-ouest de l'Iran) par un commando de cinq personnes qui ont ouvert le feu sur un défilé militaire avant d'être abattues.

    L'attentat a été revendiqué séparément par Daech* et par un groupe séparatiste arabe.

    Le 1er octobre, l'Iran a annoncé avoir mené une attaque au moyen de missiles et de drones contre des positions djihadistes dans l'est de la Syrie.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Des drones iraniens frappent Daech entre la Syrie et l’Irak
    L'Iran annonce avoir tiré des missiles en Syrie en riposte à l'attentat d'Ahvaz
    L’Iran entame-t-il une opération à grande échelle à l’étranger?
    Tags:
    attentat, Daech, Ahvaz, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik