Ecoutez Radio Sputnik
    Ataque terrorista en Kerch, Crimea

    Cris et tirs: une étudiante raconte les premiers instants après l’explosion en Crimée

    © Sputnik . Maria Kritskaya
    International
    URL courte
    6216

    Une étudiante s’est confiée au micro de Sputnik sur les premières secondes vécues après l’explosion dans un lycée polytechnique de Kertch ayant fait un lourd bilan humain. Une vingtaine de morts et des dizaines de blessés sont pour l’instant décomptés.

    Viktoria, étudiante du lycée polytechnique de Kertch, où une explosion s'est produite ce mercredi, a expliqué au micro de Sputnik que celle-ci s'était produite au rez-de-chaussée pendant la pause.

    La jeune fille se trouvait avec son groupe dans le deuxième bâtiment de l'établissement et pendant la pause ils revenaient au premier. C'est là qu'ils ont entendu une explosion.

    «Nous sommes sortis dehors et quelques minutes après les explosions ont retenti. D'abord, le rez-de-chaussée, puis le premier étage. Tout le monde s'est mis à crier et nous avons entendu des tirs. Les bruits s'approchaient, on a commencé à tirer sur les étudiants. Toute la foule s'est dirigée vers le bâtiment mais là c'est l'alarme incendie qui s'était déclenchée», a confié Viktoria.

    Effrayés, les étudiants sont alors sortis pour s'enfuir de l'autre côté du bâtiment.

    «Nous avons commencé à grimper sur la barrière. Nous avons vu quelques filles blessées. Un garçon a été blessé devant nos yeux. Il ne pouvait pas marcher tout seul, ne pouvant pas s'appuyer sur son pied. On l'a transporté par la barrière. Une partie des étudiants a grimpé de l'autre côté, l'autre partie s'est cachée dans un bâtiment abandonné. Ils ont cassé les vitres pour sortir par les fenêtres et s'enfuir», a-t-elle conclu.

    20 personnes, dont une majorité d'adolescents, ont été tuées et 68 blessées dans l'explosion d'un «engin non identifié» dans un lycée polytechnique de Crimée, ont annoncé les autorités locales. Le Comité national antiterroriste a annoncé qu'un engin explosif non identifié avait explosé.

    L'auteur présumé de l'attaque contre un lycée à Kertch, en Crimée, était un étudiant de 22 ans. Il s'est suicidé, a déclaré le chef de la République de Crimée, Sergueï Aksionov.

    Lire aussi:

    «Les gens sautaient par les fenêtres»: des témoins du carnage de Kertch s’expriment
    Quand Al Jazeera confond le tueur de Kertch avec le chef de la Crimée
    Le Canada adresse ses condoléances suite au carnage en Crimée
    Tags:
    attaque, témoignage, morts, blessés, explosion, victimes, Kertch, Crimée, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik