Ecoutez Radio Sputnik
    Matteo Salvini

    Salvini promet de faire tout son possible pour accélérer la levée des sanctions antirusses

    © REUTERS / Alessandro Bianchi
    International
    URL courte
    6354

    En visite à Moscou, le ministre italien de l’Intérieur a annoncé lors de son discours devant les entrepreneurs italiens de Confindustria Russia que les sanctions antirusses ne servaient à rien et qu’il ferait tout pour qu’elles soient levées le plus vite possible.

    Le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, a déclaré qu'il ferait tout le nécessaire pour la levée des sanctions européennes contre la Russie. D'après lui, les sanctions antirusses ne servent à rien, quant à l'Union européenne, il lui semble que la prolongation des sanctions contre la Russie est dans l'air.

    «J'ai l'impression que l'administration de l'UE veut rester engagée dans la voie des sanctions, et, de plus, créer leur renouvellement automatique. Et cela ne m'arrange pas du tout», a lancé Salvini lors de son discours à l'assemblée de la représentation de la confédération de l'industrie italienne en Russie Confindustria Russia.

    ​«Bonjour de Moscou. Je suis heureux d'être ici avec des centaines d'entrepreneurs italiens de Confindustria Russia qui, malgré les sanctions absurdes imposées à la Russie, n'abandonnent pas et valorisent le nom de l'Italie. Tout mon soutien pour les aider.»

    Il a souligné qu'il n'y avait aucun sens dans ces sanctions.

    «Quand cela se terminera, je ne le sais pas. Pour ma part, je ferai tout pour que la levée des sanctions se passe le plus vite possible», a affirmé Matteo Salvini.

    Auparavant, le vice-président du conseil des ministres italien avait déjà déclaré que l'Italie serait l'une des premières à appeler à la levée des sanctions européennes contre la Russie.

    Les relations entre la Russie et les pays occidentaux se sont dégradées après le début du conflit en Ukraine et le rattachement de la Crimée à la Russie en 2014. L'UE a imposé des sanctions contre la Russie, qui ont entraîné en riposte un embargo sur les importations européennes. Moscou a toujours souligné qu'il n'était en aucune façon partie prenante au conflit intérieur qui mine l'Ukraine depuis 2014.

    Lire aussi:

    Salvini: «Je viens à Moscou parce qu’ici je me sens en sécurité»
    Entrepreneurs italiens: «Nous tenons ferme et voulons continuer à travailler en Russie»
    Ministre italien: Rome sera «l’une des premières voix» contre les sanctions antirusses
    Tags:
    économie, sanctions, politique, Matteo Salvini, Russie, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik