Ecoutez Radio Sputnik
    Manifestante avec un portrait de Jamal Khashoggi

    Poutine pointe les responsables du sort du journaliste saoudien

    © AP Photo/ Jacquelyn Martin
    International
    URL courte
    XVe réunion annuelle du Club de discussion Valdaï (10)
    21806

    Les États-Unis portent une responsabilité dans le sort du journaliste saoudien dissident Jamal Khashoggi car il résidait dans ce pays, estime le Président Vladimir Poutine.

    Le chef du Kremlin a reporté sur Washington une partie de la responsabilité du sort du journaliste Jamal Khashoggi qui aurait trouvé la mort dans le consulat saoudien à Istanbul.

    «Il résidait aux États-Unis […]. En ce sens, Washington porte bien sûr une certaine responsabilité de ce qui s'est passé», a déclaré M.Poutine dans le cadre du club de discussion Valdaï à Sotchi.

    Dans le même temps, il a appelé à attendre les résultats de l'enquête officielle lancée après la disparition du journaliste. Le dirigeant russe a également souligné que ce dernier «appartenait dans un certain degré à l'élite saoudienne» et était lié «à certains cercles de pouvoir».

    «Nous ne savons pas ce qui s'est passé là. Pourquoi donc entreprendre des démarches susceptibles de détériorer nos relations? […]. Si quelqu'un croit qu'un assassinat a eu lieu, j'espère que les preuves seront présentées», a déclaré le Président.

    Virulent critique du pouvoir saoudien, M.Khashoggi n'a plus donné signe de vie depuis son entrée le 2 octobre dans le bâtiment du consulat saoudien à Istanbul. Des responsables turcs ont affirmé qu'il y avait été assassiné et démembré.

    La semaine dernière, The Washington Post a communiqué que le gouvernement turc avait indiqué aux officiels américains détenir des vidéos et des bandes sonores qui prouvent que le journaliste a été assassiné dans le consulat. Pour sa part, Riyad rejette les allégations turques tout en affirmant que le journaliste a quitté le bâtiment.

    Mercredi, des enquêteurs turcs ont perquisitionné la résidence du consul d'Arabie saoudite à Istanbul en présence d'enquêteurs dépêchés sur place par Riyad. Les enquêteurs sont également retournés au consulat saoudien d'Istanbul.

    Institué en septembre 2004, le Club de discussion international Valdaï rassemble chaque année des analystes politiques de différents pays et aborde des thèmes dont la discussion permet aux participants étrangers de mieux comprendre la Russie.

    Dossier:
    XVe réunion annuelle du Club de discussion Valdaï (10)

    Lire aussi:

    Affaire Khashoggi: Abou Dhabi prend la défense de Riyad
    Affaire Khashoggi: les enquêteurs turcs interrogent le personnel du consulat saoudien
    «Il semble certainement» que le journaliste saoudien Khashoggi soit mort, selon Trump
    Tags:
    journalistes, responsabilité, disparition, Club de discussion Valdaï, Jamal Khashoggi, Vladimir Poutine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik