International
URL courte
13234
S'abonner

Le journaliste américain Max Blumenthal a divulgué les détails de la nomination de Nikki Haley à l’Onu et de ses relations avec Donald Trump qu’elle avait livrés pendant une conférence privée.

Le journaliste américain Max Blumenthal a fait fuiter le contenu d'une conférence à huis clos donnée par l'ambassadrice américaine à l'Onu, Nikki Haley, peu avant sa démission au Council for National Policy.

Selon Page Six, le journaliste, qui avait réussi à s'infiltrer dans la salle où tout enregistrement était interdit, a notamment relevé des détails de son entrée dans l'administration Trump.

Ainsi Nikki Haley a évoqué la situation lors de laquelle Donald Trump lui avait proposé le poste à l'Onu.

«J'ai dit à Trump: ‘'Honnêtement, je ne sais même pas ce que fait l'Onu''», a-t-elle dit, provoquant des rires et des applaudissements de l'auditoire, selon Blumenthal.

Elle a ajouté que pendant les négociations elle disait souvent, pour intimider ses interlocuteurs: « Mon patron est imprévisible et je ne sais pas ce qu'il fera», une formule qui était entièrement approuvée par Donald Trump.

Elle a également dit qu'elle avait exhorté Trump à ne pas surnommer «Rocket Man» le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

«J'ai dit au Président: «C'est l'ONU, c'est un peu plus formel qu'un rassemblement de campagne», se souvient-elle.

«Lorsque Trump a insisté, j'ai dit: "OK, Monsieur le Président, vous êtes le patron''», a-t-elle ajouté.

Nikki Haley, qui a présenté sa démission le 9 octobre, quittera ses fonctions à la fin de l'année. Âgée de 46 ans, elle avait été nommée au poste d'ambassadeur américain à l'Onu en novembre 2016. Avant cette nomination, elle était gouverneur de Caroline du Sud.

Selon Mme Haley, elle fera campagne pour la réélection de Trump à la présidence en 2020, et elle n'envisage pas de présenter sa candidature lors des élections en question malgré les rumeurs.

Lire aussi:

Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Tags:
fuite, conférence, ONU, Max Blumenthal, Nikki Haley, Donald Trump, Kim Jong-un
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook